Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Elisabeth Borne annonce une concertation publique sur le réaménagement de l'aéroport de Nantes Atlantique

vendredi 4 mai 2018 à 17:04 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu

A l'issue d'une série d'entretien avec les élus locaux en préfecture à Nantes, Elisabeth Borne a annoncé la tenue d'une concertation publique sur le réaménagement de l'aéroport de Nantes Atlantique. "Insuffisant" commente le COCETA, le Collectif des citoyens exposés au trafic aérien.

Elisabeth Borne à la sortie de la préfecture de Nantes ce vendredi 4 mai 2018.
Elisabeth Borne à la sortie de la préfecture de Nantes ce vendredi 4 mai 2018. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

La ministre des Transports Elisabeth Borne annonce une concertation publique à partir de septembre sur le réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique. Elle l'a dit à l'issue de quatre heures d'entretien en préfecture ce vendredi matin à Nantes avec les élus locaux, représentants des métropoles, des départements et de la région des Pays de la Loire.

On va engager dans la deuxième quinzaine de mai la concertation avec les élus (...) puis on aura une phase de concertation du public à la rentrée (...) dont les modalités seront définies par la Commission Nationale du Débat Public. C'est une concertation large du public (...) pour que toutes les options soient examinées et qu'il n'y ait pas de remords." - Elisabeth Borne

Elisabeth Borne a par ailleurs rappelé que le premier ministre Edouard Philippe viendrait à Nantes début juillet pour faire des annonces liées au réaménagement de Nantes Atlantique.

Les élus locaux ont été entendus

Parmi les élus présents lors de cet entretien avec la ministre :  Johann Boblin, maire de la Chevrolière, commune de 5 000 habitants qui se trouve légèrement à l'est de la piste de l'aéroport de Nantes Atlantique. Il fait part de sa satisfaction d'avoir été écouté par la ministre.

C'était un temps d'écoute. Cette rencontre est positive en ce sens. On a pu parler des nuisances sonores et de l'accès à Nantes Atlantique." - Johann Boblin

La présidente de la région Pays de la Loire Christelle Morançais explique qu'elle a pu faire part de ses attentes en matière d'accessibilité du territoire.

La ligne ferroviaire La Baule Saint-Nazaire Nantes Angers Le Mans doit être rénovée, il y a urgence.  (Les autres enjeux) c'est l'accessibilité aux aéroports de Paris avec le barreau sud de Paris. Le premier ministre avait évoqué un plan B, aujourd'hui il n'y en a pas, mais il faut agir rapidement car le trafic a augmenté de 18%."

L'aéroport de Nantes-Atlantique vient de franchir le cap des cinq millions de passagers annuels, et devrait en accueillir neuf millions à horizon 2040.

Le COCETA mécontent, le maire de Saint-Aignan satisfait

Le COCETA juge cette concertation publique insuffisante. Le président du Collectif des citoyens exposés au trafic aérien souhaite d'autres perspectives que le ré-aménagement de Nantes Atlantique. 

Si la problématique c'est juste le réaménagement de Nantes Atlantique, c'est non. On trompe les gens.  En septembre on va nous expliquer qu'on est reparti pour deux ans de débat public. On gagne du temps."- Joël Sauvaget

A contrario le maire de Saint-Aignan-de-Grandlieu, commune voisine de Nantes Atlantique se satisfait de l'annonce de la concertation publique. 

Ça va permettre aux riverains de se prononcer plus clairement qu'au regard du débat public précédent sur le transfert à Notre-Dame-des-Landes." - Jean-Claude Lemasson.

Et Jean-Claude Lemasson d'ajouter que "de travailler sur ce qu'on peut appeler Nantes Atlantique 2, c'est un gage de meilleure prise en compte de la protection des riverains."