Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Elisabeth Borne donne son feu vert à la construction de l'autoroute Toulouse-Castres

jeudi 17 mai 2018 à 20:00 Par Stéphanie Mora et Guillaume Farriol, France Bleu Occitanie

En visite à Toulouse ce jeudi dans le cadre des rencontres du gouvernement, la ministre des transports se dit "attachée à la réalisation de cette liaison" Toulouse-castres "qui a vocation à se réaliser rapidement". Les opposants ne l'entendent pas de cette oreille.

Elisabeth Borne au centre (veste turquoise) lors de la visite de l'Enac à Toulouse
Elisabeth Borne au centre (veste turquoise) lors de la visite de l'Enac à Toulouse © Radio France - Guillaume Farriol

Toulouse, France

La position du ministère des transports était attendue pour ce printemps. Même si la ministre a bien pris soin de ne pas dire lequel des trois scénario de financement serait choisi, Elisabeth Borne a officialisé la position de l'Etat sur ce projet vieux de 10 ans ce jeudi à Toulouse. 

"On voit bien le risque que l'on a pour une ville comme Castres si elle ne dispose pas d'une bonne liaison routière vers la métropole que finalement les entreprises s'en aillent. Là c'est tout l'enjeu de pouvoir maintenir de l'emploi, pas seulement dans les métropoles mais aussi dans les réseaux de villes autour de Toulouse comme on l'a ailleurs en France. Je suis vraiment très attachée à la réalisation de cette liaison qui est vraiment en bonne voie". Elisabeth Borne, ministre chargée des transports.

Dans les faits, Elisabeth Borne a transmis la déclaration d'utilité publique au Conseil d'état. Sa signature devrait intervenir _"_avant juillet", ensuite le gouvernement devra "choisir le concessionnaire, mais ça doit pouvoir s'enchaîner dans les meilleurs délais" affirme la ministre faisant peut-être preuve de beaucoup d'optimisme car les opposants au projet, n'ont pas le même calendrier.

"On n'est pas surpris par cette annonce. En juillet, la DUP sera prise mais à ce moment-là nous poserons un recours pour l'aménagement de la route existante plutôt qu'une autoroute. C'est pas fait! C'est de la démagogie dans la mesure où aujourd'hui on sait que ce projet est largement sous estimé sur le plan financier. Il faut trouver l'argent et ensuite pouvoir négocier avec le concessionnaire le financement. Ce qui fait qu'il est probable que dans 10 ans on soit encore en train de parler de cette autoroute avec le risque de ne rien à voir au bout de 10 ans : ni autoroute ni aménagement de la route entre Castres et Toulouse." Frédéric Manon, porte-parole du collectif RN126