Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En 2016, il faudra acheter une vignette pour rouler en Allemagne

Le Parlement allemand a adopté ce vendredi son projet de péage automobile. Courant 2016, il faudra une vignette pour circuler sur les autoroutes et routes nationales allemandes. Son montant pourra atteindre les 130 euros par an. Mauvaise nouvelle pour les frontaliers, notamment lorrains et alsaciens.

Autoroute allemande (photo d'illustration)
Autoroute allemande (photo d'illustration) © Maxppp

La nouvelle fait déjà grincer des dents l'Autriche, les Pays-Bas, mais aussi la France. Après le Bundestag, la chambre basse du Parlement, c'est le Bundesrat (chambre haute) qui a adopté ce vendredi le projet de péage automobile (texte en allemand).

Ce projet concerne les autoroutes et les routes nationales : il prévoit d'instaurer courant 2016, une vignette annuelle dont devront s'acquitter tous les automobilistes, mais elle vise surtout les conducteurs étrangers . En Allemagne, tout propriétaire de voiture paie déjà une taxe. Celle-ci sera minorée pour éviter une double charge.

"Nous avons bon espoir que l'Europe s'oppose à cette vignette"

En revanche, les automobilistes étrangers s'acquitteront eux d'une nouvelle taxe : de 5, 10 ou 15 euros pour une vignette de courte durée, jusqu'à 130 euros à l'année. Son montant sera calculée en fonction de l’âge de la voiture, la cylindrée du moteur et des critères environnementaux.

Selon le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt, le mécanisme doit rapporter 500 millions d'euros supplémentaires par an. Ils seront investis dans la maintenance et l'expansion du réseau routier. Pour le moment, en Allemagne, seuls les poids lourds paient un péage.

"Nous avons bon espoir que l'Europe s'oppose à cette vignette, sous l'angle de la discrimination" , a réagi Cédric Rosen, président de l'Association des frontaliers d'Alsace-Lorraine (plus de 6.000 adhérents).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess