Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

C'est l'embouteillage dans les centres de contrôle technique berrichons

-
Par , France Bleu Berry
Déols, France

En Berry comme partout en France, les centres de contrôle technique connaissent un grand succès ces jours-ci : de nombreux automobilistes anticipent la mise en place du futur contrôle technique, plus précis, plus sévère et plus coûteux.

Utilitaires, voitures de tourisme, les propriétaires se pressent au centre de contrôle technique Dekra de Déols
Utilitaires, voitures de tourisme, les propriétaires se pressent au centre de contrôle technique Dekra de Déols © Radio France - Sarah Tuchscherer

Difficile, aujourd'hui, de prendre rendez-vous dans l'un des nombreux centres de contrôle technique de l'agglo castelroussine ! « On est débordé, on n’a pas une minute de libre ! » « On a même des clients qui ne devaient pas passer le contrôle avant le mois d’août et qui ont insisté pour venir avant le 20 mai », voilà le type de réponses qu'on obtient par téléphone auprès de ces spécialistes. Le 20 mai, c'est la date à laquelle entrera en vigueur le nouveau contrôle technique qui s'appuiera sur 133 points de vérification (contre 123 jusqu'ici). Le nombre de défaillances détectables lui, passera de 410 à 610. Celles-ci seront classées en trois niveaux : mineures (pas de contre-visite), majeures (contre-visite obligatoire dans un délai de deux mois), critiques (immobilisation du véhicule le jour-même du contrôle). 

Une hausse des tarifs en vue

C'est cette éventualité, qui n'existait pas jusque-là, qui déclenche bien des craintes, selon Raphaël Perraud, gérant contrôleur du réseau Dekra, qui précise : « en cas de défaillance critique (corrosion excessive, usure des pneus trop importante ou bien jeu dans la direction), vous aurez jusqu’à minuit pour trouver un garagiste et une vignette sera collée sur votre carte grise ». Le patron des centres Dekra de Déols, Levroux et Neuvy-St-Sépulchre a vu sa clientèle augmenter de 20% ces derniers jours : « les gens anticipent leur contrôle par peur des défaillances mais aussi pour le prix ». Une crainte justifiée selon lui : « On va sans doute augmenter, de même que tous les réseaux de centres en France, de 10 à 15%, tout simplement parce que le contrôle sera plus long ».

  • Auto
Choix de la station

À venir dansDanssecondess