Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

En Bourgogne, le covoiturage, une solution pour payer l’autoroute moins cher

dimanche 31 janvier 2016 à 17:22 Par Stéphanie Perenon et Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne

Alors que ce lundi premier février les tarifs des autoroutes augmentent de 1.12 % en moyenne au niveau national, La Société APRR (Autoroute Paris Rhin Rhône) et la SANEF (Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France) proposent des tarifs préférentiels pour les adeptes du covoiturage.

© Maxppp

Dijon, France

Des abonnements moins chers sur les autoroutes APRR pour les adeptes du covoiturage ! Les réseaux APRR et SANEF se sont associés au site de covoiturage IdVroom, filiale de la SNCF, pour proposer le premier badge de télépéage à celles et ceux qui partagent leurs voitures pour des trajets du quotidien.

Le contrat doit être au nom du « covoitureur » inscrit chez Idvroom  , le site de covoiturage lancé par la SNCF à la fin de l'été 2014 pour concurrencer  Blablacar  mais sur des trajets courts . Le badge n'est pas attaché à un véhicule et permet de bénéficier des mêmes avantages que les autres abonnés. Le principal atout reste donc financier, les frais de mise en service (11 euros) sont offerts, les six premiers mois de frais de gestion sont gratuits et si le conducteur justifie de quatre  trajets en covoiturage par mois, ces frais de gestion (1.90 euros le mois) sont également gratuits.

Le badge que les « covoitureurs » pourront aussi utiliser à volonté pour leurs trajets en famille le week-end sur les routes, ce qui pourrait, disent certaines critiques, faire concurrence aux lignes TER de la SNCF dont Idvroom est une filiale.

Notez que le site de covoiturage BlaBlaCar, principal concurrent de la SNCF pour ses grandes lignes TGV s'est quant lui allié, en avril dernier à Vinci Autoroutes, qui offre la gratuité des péages sur son réseau aux blablacaristes.