Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Ile-de-France, la SNCF a perdu 45% de ses voyageurs en 2020

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Avec la crise sanitaire, la fréquentation des trains de banlieue et des RER a été réduite de près de moitié en 2020 indique la SNCF.

En janvier, la fréquentation des transports en commun franciliens n'est que de 50%
En janvier, la fréquentation des transports en commun franciliens n'est que de 50% © Radio France - Stéphanie Berlu

La crise sanitaire a fait perdre 42% de ses voyageurs à la SNCF en 2020. Et la baisse de fréquentation est encore plus importante en Ile-de-France : - 45% pour les trains de banlieue et RER, a indiqué vendredi Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs, lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes des transports et de la mobilité. Sur les cinq dernières années, le trafic était en perpétuelle augmentation, de 2 à 3% par an.

Dans le détail, la baisse de 42% du trafic voyageurs se décline par une baisse de 35% sur les TER, de 45% dans la banlieue parisienne (Transilien) et de 42% pour les grandes lignes (TGV, Ouigo et Intercités, Thalys et Eurostar exclus).  La baisse de fréquentation des TGV à bas coûts Ouigo, a été limitée à 20%, et elle n'est que de 10% sur les TGV chez les moins de 35 ans.

La tendance ne s'améliore pas en ce début d'année 2021. En Ile-de-France, la fréquentation des transports est réduite de moitié par rapport à la normale. Le taux d'occupation des TGV n'est que de 45% et les réservations pour les trains grandes lignes sont en chute de 70% pour février et de 80% pour mars. Christophe Fanichet espère pouvoir "reconquérir les clients" à partir de l'été 2021, avec notamment une nouvelle grille tarifaire, "plus simple, plus accessible, plus attractive"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess