Transports

En Ile-de-France, les bons conducteurs se font rares

Par Samuel Aslanoff, France Bleu Paris Région jeudi 2 avril 2015 à 6:00

Les conducteurs franciliens sont moins nombreux à respecter le code de la route
Les conducteurs franciliens sont moins nombreux à respecter le code de la route © Radio France

Selon le baromètre annuel TNS Sofres pour Axa Prévention révélé jeudi, il y a de moins en moins de bons conducteurs. L'usage du téléphone au volant progresse. Les conducteurs interrogés confessent même rouler de plus en plus souvent après avoir bu deux verres d'alcool.

Alors que la proportion des bons conducteurs est de 48% en France, elle ne représente que 34% des usagers des routes d'Ile-de-France. Pire, ce chiffre s’est dégradé cette année puisque les bons conducteurs étaient 37% en 2014. Les Franciliens sont particulièrement accros à leur téléphone puisque 40% des conducteurs d’Île-de-France admettent téléphoner au volant, avec ou sans kit mains libres ( 37% en 2014).

Ce chiffre est d’autant plus préoccupant qu’il est supérieur à la moyenne nationale (38%). L’envoi ou la consultation de SMS au volant sont également plus fréquents chez les automobilistes de la région parisienne puisqu’ils sont 24% à le faire contre 23% au niveau national.

Un Francilien sur deux prend le volant fatigué

Les Franciliens peuvent aussi mieux faire en matière de vigilance. Plus d'un Francilien sur deux (52%) prend le volant ou continue de conduire alors qu’ils se sent fatigué, soit une progression. Un tiers des automobilistes reconnait également conduire après avoir pris des médicaments, soit une progression de 6 points par rapoort à l'an dernier.

Les Franciliens passent à l'orange

En agglomération, les conducteurs de la région parisienne se montrent plus respectueux du Code de la route que l’ensemble des Français. En effet, 60% pensent à activer leur clignotant lorsqu’il s’agit de doubler un autre véhicule ou de changer de direction, contre 50% au niveau national. Ils sont également 58% à respecter les limitations de vitesse en ville. Deux chiffres qui progressent par rapport à l'an dernier.

En revanche, le respect du feu orange laisse clairement à désirer. 81% des conducteurs passent à l'orange et ne s'arrêtent pas. Ils ne sont pas plus respectueux des passages piétons : plus de la moitié ne cède pas systématiquement la priorité à un piéton qui attend au passage et près d'un tiers force la priorité à droite. Ils sont aussi 26% à avouer se garer parfois sur un emplacement réservé ou un trottoir.

Baromètre AXA 2015 - IDF - Aucun(e)
Baromètre AXA 2015 - IDF