Infos

EN IMAGES - Chantier en cours : la déviation de Saint-Calais prend forme

Par Alexandre Chassignon, France Bleu Maine mardi 11 octobre 2016 à 18:07

Le tracé de la future déviation de St-Calais, d'un côté et de l'autre de l'Anille
Le tracé de la future déviation de St-Calais, d'un côté et de l'autre de l'Anille © Radio France - Alexandre Chassignon

Les travaux de terrassement en cours dans le nord de Saint-Calais permettent désormais de voir, sur place, le futur tracé du contournement.

Chaque jour, ils déplacent des milliers de mètres cube de terre. Les engins de chantier à l'oeuvre au nord de Saint-Calais dessinent le tracé du futur contournement, entre la route d'Orléans et les hauteurs de l'étang. Il faut notamment traverser la vallée du Cédron, à présent canalisé sous 16 mètres de remblai.

Ce chantier se déroule presque sans pelle mécanique ni benne. A la place, des "scrappeuses", engins plus lourds et plus rares. Ces gros tracteurs comprennent une remorque dont le plancher s'abaisse. Ils raclent la terre là où il faut creuser, avant de la déposer là où il faut remblayer. C'est l'outil le plus efficace : chaque machine peut déplacer 2 000 mètres cubes par jour, sur 130 000 nécessaires.

L'une des "scrappeuses" en action à Saint-Calais - Radio France
L'une des "scrappeuses" en action à Saint-Calais © Radio France - Alexandre Chassignon

Les travaux "ont pris un mois et demi de retard en juin, à cause des intempéries", raconte Christian Grobois, le responsable du bureau d'études infrastructures au Conseil départemental. Un retard rattrapé depuis, "les conditions ont été fantastiques en septembre". Sur cette terre très argileuse, les professionnels du BTP arrêtent leurs machines quand il pleut, même un peu.

Le terrassement préalable à la construction du pont sur l'Anille a aussi avancé. Ce viaduc sera construit l'année prochaine. Après 30 ans de gestation et 28 millions d'euros de travaux, le contournement de St-Calais ouvrira en 2018.

Le contournement de Saint-Calais ce sera ici en 2018 ! En attendant, c'est terrassement : 130 000 mètres cubes à déplacer

A video posted by France Bleu Maine (@francebleumaine) on

Partager sur :