Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, les panneaux publicitaires de la RN 12 font de la résistance

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis 2015, la loi interdit les panneaux publicitaires sur le bord des routes de campagne pour lutter contre la "pollution visuelle". À la rentrée, la Préfecture de Mayenne a tenté de régulariser la situation auprès de leurs propriétaires, mais au bord de la RN12, ils résistent.

Le panneau la Grange à bières est drapé de noir en signe de protestation.
Le panneau la Grange à bières est drapé de noir en signe de protestation. © Radio France - Lila Lefebvre

Plusieurs commerçants de Saint-Pierre-des-Landes près d'Ernée se mobilisent, ils ont reçu début septembre un courrier de la Préfecture de la Mayenne leur laissant deux mois pour retirer leurs "enseignes" le long de la nationale 12. Ils estiment que ces panneaux sont indispensables à la visibilité de leurs commerces, et avancent qu'ils ont un impact positif sur la sécurité routière. 

À l'entrée d'Ernée, le panneau du bar la Grange à Bières est drapé de noir, Cathy Mézières a jusqu'au 10 novembre pour l'arracher, "ce panneau est essentiel pour mon commerce, explique-t-elle, nous ne donnons pas directement sur la nationale 12, sans lui nous sommes invisible". 

Les panneaux des restaurateurs et des professionnels du tourismes ont eux le droit de rester le long des routes de campagne.
Les panneaux des restaurateurs et des professionnels du tourismes ont eux le droit de rester le long des routes de campagne. © Radio France - Lila Lefebvre

Depuis juillet 2015 la loi interdit les pancartes publicitaires le long des routes de campagne pour limiter la "pollution visuelle", en cas d'infraction, les contrevenants s'exposent à une amende journalière de 282,82 euros. "C'est injuste puisque tous ne sont pas logés à la même enseigne". Car la loi ne concerne pas les panneaux des villes, les agglomérations peuvent conserver leurs panneaux. 

S'il le faut je le replanterai tous les jours" 

Pour Bruno Martin, patron de l'entreprise de travaux agricole Martin, son panneau est aussi un avertissement pour les usagers de la nationale. "Près de 130 véhicules lourds sortent chaque jour du chemin qui mène à mon entreprise sur la nationale, le panneau annonce aussi leur sortie, j'ai répondu aux services de la préfecture que je l'enlèverai si on me donner un documens me déchargeant de toute responsabilité en cas d'accident, ne l'ayant pas reçu je garderai ma pancarte le plus longtemps possible"

Car Bruno a quelques dernières astuces pour garder son panneau, la loi lui permet par exemple de le déplacer pour qu'il soit sur sa propriété. Si le panneau est "mobile", il est aussi autorisé "je l'arracherai et le replanterai matin et soir s'il le faut", conclu l'entrepreneur courroucé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess