Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

En Mayenne, week-end noir sous contrôle

-
Par , France Bleu Mayenne

Les gendarmes de la Mayenne multiplient les contrôles pendant le plus gros week-end de chassé-croisé de l'été.

Des contrôles de gendarmes se multiplient ce week-end en Mayenne.
Des contrôles de gendarmes se multiplient ce week-end en Mayenne. © Radio France - Willy Moreau

Mayenne, France

Ils apparaissent d'abord en petits points jaunes, gilets fluorescents au-dessus de l'uniforme, à l'approche du péage de la Gravelle, sur l'autoroute A81, en direction de la Bretagne. Les gendarmes mayennais multiplient ce week-end les opérations de contrôles alors que le trafic s'annonce le plus chargé de l'été

Soixante-et-un excès de vitesse

Pour ce week-end classé noir samedi dans le sens des départs, une soixantaine de gendarmes mayennais sont positionnés sur une trentaine de points de contrôle dans le département. Leur présence est davantage dissuasive que punitive assure Frédéric Millon, secrétaire général de la préfecture de la Mayenne, présent ce samedi matin au péage de la Gravelle : "Même si on a un bilan très flatteur en terme de nombre de tués, on reste avec un nombre de blessés assez conséquent." 

Frédéric Millon, secrétaire général de la préfecture de la Mayenne

Le nombre de blessés graves est même semblable à celui de l'année dernière sur les routes mayennaises. Pas question dès lors de relâcher la pression. En une journée, les gendarmes ont relevé 61 excès de vitesse - l'une des principales causes d'accident - dont certains dépassent largement les 50 km/h au-dessus de la limitation autorisée. 

Vendredi, un automobiliste a ainsi été contrôlé à 189 km/h sur l'A81. Samedi matin, un autre a été flashé à 139 km/h sur la nationale 12 pourtant limitée à 80 km/h. Les automobilistes assument pour la plupart ces écarts de conduite. Christophe par exemple doit s'acquitter d'une amende pour avoir conduit à plus de 150 km/h sur l'autoroute : "On ne peut pas leur en vouloir. Il y a eu un grand bouchon et on a essayé de rattraper le retard mais c'est de bonne guerre"

Des infractions diverses

Élodie, qui fait partie des militaires présents sur le terrain, assure aussi que les contrôles se passent bien : "Contrairement à ce qu'on peut penser, les gens sont gentils. Ils nous souhaitent même bon courage". Samedi matin, une dizaine d'automobilistes ont été arrêtés pour excès de vitesse, ce qui, reconnait-elle, est assez positif au vu du nombre de voitures

Environ 3.000 voitures par heure passent par le péage de la Gravelle, sur l'A81, au plus fort de la journée. Les gendarmes ne se contentent pas d'arrêter uniquement les automobilistes trop pressés. Un conducteur a dû se garer après les barrières pour un pneu trop lisse. D'autres subissent des tests de dépistage à l'alcool et aux stupéfiants, autres principales causes d'accident de la route

Des tests de dépistage à l'alcool et aux stupéfiants sont réalisés au hasard.

Ces contrôles vont se poursuivre toute la journée de dimanche. Bison Futé annonce encore une circulation difficile dans le sens des départs

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu