Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

En panne sur les autoroutes de l'Ouest de la France ? Les appels arrivent au Mans

vendredi 27 juillet 2018 à 18:44 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

Pendant ce grand chassé-croisé des vacances, de nombreux automobilistes empruntent les autoroutes. En cas de panne sur le réseau Ouest, les appels au secours arrivent au Mans où des opératrices alertent les dépanneurs agréés.

Un patrouilleur de l'autoroute A7 en 2001
Un patrouilleur de l'autoroute A7 en 2001 © Maxppp - Fabrice ANTERION

Le Mans, France

Ce dernier weekend du mois de juillet est l'un des plus fréquenté sur les routes et autoroutes de France. Et pour cause, c'est le premier grand chassé-croisé des vacances. Les juillettistes croisent les aoûtiens. Et cela créé une forte activité pour les garagistes comme pour les dépanneurs. Pneu crevé, voyant rouge allumé, panne moteur : si vous êtes sur une autoroute de l'Ouest de la France, votre appel au secours arrive au Mans, au centre d'appel Cofiroute, où des opératrices et opérateurs alertent des dépanneurs agréés. 

A LIRE AUSSI : Circulation : samedi classé rouge dans le sens des départs, orange pour les retours pour le chassé-croisé des vacances

350 appels en un jour

Maryse répond aux automobilistes en panne sur les autoroutes de l'Ouest de la France  - Radio France
Maryse répond aux automobilistes en panne sur les autoroutes de l'Ouest de la France © Radio France - Marie Mutricy

Au téléphone, Maryse, Marie-Noëlle et leurs deux collègues répondent et établissent d'abord l'endroit où l'automobiliste est en panne. Si l'appel provient d'une borne d'arrêt d'urgence, le logiciel la repère automatiquement. Mais depuis notre portable, il faut dire sur quelle autoroute on se trouve, dans quel sens de circulation et à quel point kilométrique. C'est ainsi que les opératrices et opérateurs pourront prévenir le dépanneur agréé le plus proche. 

Sur un cahier, les aires et bornes d'arrêt d'urgence de chaque autoroute de l'Ouest de la France pour repérer où sont les automobilistes en détresse - Radio France
Sur un cahier, les aires et bornes d'arrêt d'urgence de chaque autoroute de l'Ouest de la France pour repérer où sont les automobilistes en détresse © Radio France - Marie Mutricy

Autre solution ? L'application Ulys

L'application Ulys vous permet d'appeler directement le centre de secours (à condition d'être à l'arrêt), qu'importe l'endroit où vous vous trouvez. - Radio France
L'application Ulys vous permet d'appeler directement le centre de secours (à condition d'être à l'arrêt), qu'importe l'endroit où vous vous trouvez. © Radio France - Marie Mutricy

Elle a été lancée début juillet. Elle permet un lien direct avec le centre d'appel et dans les mois qui viennent, les salariés de Cofiroute pourront repérer directement la localisation de l'appel. 

Une priorité : la sécurité

Une fois la voiture localisée, Maryse rappelle une règle de sécurité simple : "Il faut se réfugier derrière la glissière de sécurité Madame". A l'autre bout du fil, la cliente s'exclame : "oh mais il fait tellement chaud !". Mais sur l'autoroute, impossible de rester dans son véhicule sur la bande d'arrêt d'urgence. Et pas besoin d'aller installer le triangle orange : "c'est même déconseillé, explique l'opératrice, car avec la circulation il peut s'envoler et gêner d'autres véhicules". 

Un dépanneur arrive en moins de 30 minutes 

Une fois le téléphone raccroché, le dépanneur le plus proche est immédiatement alerté. Et même en ce weekend chargé sur les routes, il y aura forcément quelqu'un pour venir nous chercher garantit Stéphane Potdevin, le superviseur péage du centre d'appel : "S'il a 2, 3, 4 dépannages qui arrivent en même temps, c'est à lui de faire appel à un collègue sur un centre voisin pour lui prêter main forte".