Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève à la SNCF : un TGV sur trois ce lundi sur la façade atlantique

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Seuls un tiers des TGV Atlantique devraient circuler ce lundi à cause de la grève d'agents de maintenance en région parisienne. Il faut s'attendre à des liaisons "en quantité limitée" vers Brest et Quimper.

TGV en gare de Rennes
TGV en gare de Rennes © Radio France - Aurélie Lagain

Bretagne, France

En pleines vacances scolaires, la SNCF est à nouveau contrainte, ce lundi, de limiter la rotation de ses TGV vers la façade atlantique. Seuls 30% des trains à grande vitesse circulent, selon les prévisions de la SNCF.

Des TGV en nombre limité

Comptez deux allers-retours entre Paris et Nantes et Paris et Rennes, quatre pour Bordeaux, et la SNCF desservira aussi "Toulouse, Hendaye, Poitiers, Quimper, Brest" afin que "chaque destination soit desservie même en nombre limité", affirme la directrice des TGV Atlantique, Gwendoline Cazenave.

Grève au technicentre, pas de maintenance

Dix jours après un accident à un passage à niveau des Ardennes et le mouvement social qui en a découlé, ce sont les agents de maintenance du technicentre de Châtillon, dans les Hauts-de-Seine, qui sont en grève depuis le 21 octobre. Le débrayage est suivi par 200 agents spécialisés dans la maintenance quotidienne des TGV. Cent TGV y sont vérifiés chaque jour.

Remise en cause des conditions de travail - Sud Rail

Julien Troccaz, secrétaire fédéral du syndicat SUD-Rail, appelle à la grève pour "une remise en cause des conditions de travail par la direction sans aucune concertation" avec le personnel. En clair, une suppression des repos compensateurs pour le travail du week-end et du soir. 

La directrice des TGV Atlantique, Gwendoline Cazenave, avoue une "incompréhension" face à "une situation de jusqu'au-boutisme" qui "pénalise les clients" car pour elle, le "projet d'aménagement de leurs conditions de travail" a été "retiré dès mardi". C'est faute de maintenance que le nombre de TGV est réduit drastiquement. "Jusqu'à aujourd'hui nous avons réussi à maintenir un plan de transports très significatif, avec 80 à 90% des trains qui circulent mais à partir de demain on passe à un plan de transports de 30%" expliquait-elle dimanche en évoquant la situation de ce lundi. 

Une situation de blocage - La direction

Elle dénonce les demandes des grévistes : "On est dans une situation de blocage parce que les agents nous demandent le paiement des jours de grève, ce qui est totalement impensable", mais aussi "une prime pour reprendre le travail".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu