Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Encore un couac de la société Streeteo : 4.000 PV de stationnement annulés à Rueil-Malmaison

vendredi 10 août 2018 à 10:47 Par Jocelyne Jean et Nicolas Olivier, France Bleu Paris et France Bleu

Toutes les contraventions distribuées à Rueil-Malmaison entre le 1er janvier et le 15 février sont annulées. Comme Paris, la ville des Hauts-de-Seine a confié depuis le début de l'année le contrôle du stationnement à une société privée, Streeteo, déjà visée par un scandale en mars dans la capitale.

voiture de la société Streeteo
voiture de la société Streeteo © Maxppp - Léon Tanguy

Rueil-Malmaison, Hauts-de-Seine, France

Le nouveau couac de Streeteo. Cette fois c'est à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine que des automobilistes se sont vus infliger des contraventions irrégulières. La ville vient d'obtenir l'annulation de 4.000 PV de stationnement. 

Un parking payant dans le centre-ville de Rueil-Malmaison. - Radio France
Un parking payant dans le centre-ville de Rueil-Malmaison. © Radio France - Nicolas Olivier

Toutes les contraventions distribuées entre le 1er janvier et le 15 février 2018 sont annulées. Il y avait beaucoup trop d'irrégularités : la mairie de Rueil-Malmaison a reçu près de 500 plaintes. La plupart pour des majorations réclamées alors que les automobilistes concernés n'avaient jamais reçu la contravention initiale, qu'on appelle désormais "forfait post-stationnement". Pire : certains ont dû payer des amendes alors qu'ils étaient parfaitement en règle. Emmanuelle a reçu six FPS majorés courant juin, alors qu'elle dispose d'un abonnement résidentiel. "J'ai réglé 350 euros, sans compter les frais de recommandés. Juste avant les vacances, ça fait mal !"

Tous les automobilistes concernés seront donc remboursés automatiquement par la direction générale des finances publiques (DGFIP), à une échéance qui n'est pas encore connue. Pour les PV dressés depuis le 15 février, les éventuelles contestations seront examinées au cas par cas. 

Cette amnistie partielle ne fait pas les affaires de la ville, qui espère désormais négocier une compensation de Streeteo pour les recettes perdues.

Des "bugs informatiques"

Le prestataire, qui contrôle le stationnement depuis le début de l'année, a reconnu des "bugs informatiques". Soucis désormais réglés, officiellement. La filiale d'Indigo reste discrète, aucun commentaire. Elle avait connu son premier gros scandale en mars à Paris : des agents avaient effectué des contrôles fictifs sans même quitter leur bureau. 5000 PV illégaux ont été annulés. Et une enquête préliminaire est en cours, pour faux, usage de faux, et escroquerie.