Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Ernée : les travaux du contournement nord ont démarré

mardi 25 juillet 2017 à 21:13 Par Claudia Calmel, France Bleu Mayenne

C’est une portion de route qui devrait apporter un peu d’air à la ville d’Ernée : les travaux de la déviation ont commencé. Un projet qui était dans les cartons depuis des années.

Environ 2500 poids-lourds transitent tous les jours par le centre ville d'Ernée
Environ 2500 poids-lourds transitent tous les jours par le centre ville d'Ernée © Radio France - Claudia Calmel

Ernée, France

Ça y est : les pelleteuses ont commencé leur balai près de la zone artisanale de la Faye ! La déviation est en cours de construction. Ce tronçon de 3,5 km (dont 1,9 km de voie nouvelle) ira de la route de St-Denis-de-Gastines à celle de Montaudin. Il sera mis en service en 2019 et va permettre de dévier une partie des véhicules qui passaient par la N12 qui traverse le centre ville d'Ernée. Un secteur où l'on a parfois du mal à s'entendre quand on parle dans la rue tant le bruit est des camions est assourdissant. Odile et Robert, Ernéens depuis plusieurs dizaines d'années, en savent quelque chose : "Cette déviation, ça fait 70 ans qu'on en parle ! C'est très bruyant, il y a parfois dix camions qui se suivent. Et c'est comme ça toute la journée. Alors ce contournement, je peux vous dire qu'il va être apprécié quand il sera fini !".

Robert et Odile vivent à Ernée depuis plusieurs dizaines d'années - Radio France
Robert et Odile vivent à Ernée depuis plusieurs dizaines d'années © Radio France - Claudia Calmel

Un contournement très attendu aussi par Jacqueline et Annick, deux sœurs qui ont tout les deux souffert du bruit. Jacqueline se souvient bien de son arrivée à Ernée : "Ça fait 9 ans que j'habite ici et au début je mettais des boules Quiès pour dormir. C'était trop bruyant ! J'ai fini par m'y habituer mais il m'a bien fallu trois ou quatre ans." Pour Annick, "le pire, c'est quand les camions arrivent au rond point : ils freinent... et "couiiiic" ! On entend des crissements. Et quand ils redémarrent, ça fait du bruit aussi. Ça peut être assez pénible."

Annick et Jacqueline ont souffert du bruit lors de leur arrivée dans la commune - Radio France
Annick et Jacqueline ont souffert du bruit lors de leur arrivée dans la commune © Radio France - Claudia Calmel

Entre 15.000 et 20.000 véhicules dont 2500 poids-lourds transitent par le centre d'Ernée tous les jours. Le contournement nord devrait réduire de 25% le nombre de camions. Mais le projet soulève quelques inquiétudes chez les commerçants. Christophe Ménerville est le gérant de "l'Ernéen", un restaurant du centre ville : "C'est un établissement qui fonctionne beaucoup grâce au passage, grâce aux clients qui empruntent la route du Mont St-Michel. C'est les cas de beaucoup d'autres commerçants ici. Certains sont un peu inquiets et disent que tout le monde ne tiendra pas. Il va falloir trouver des solutions pour attirer la clientèle dans le centre, peut-être en organisant des animations."

Christophe Ménerville est le gérant du restaurant l'Ernéen - Radio France
Christophe Ménerville est le gérant du restaurant l'Ernéen © Radio France - Claudia Calmel

Des inquiétudes compréhensibles selon Jacqueline Arcanger, le maire d'Ernée. Elle estime tout de même que ce contournement sera un mal pour un bien : "Je pense que les Ernéens vont se réapproprier le centre-ville. Certains habitants n'y viennent plus parce que c'est compliqué, parce qu'il faut souvent traverser la route devant des camions et que c'est dangereux. On a, en effet, eu quelques accidents. Ce contournement est donc très attendu."

Jacqueline Arcanger devant sa mairie d'Ernée - Radio France
Jacqueline Arcanger devant sa mairie d'Ernée © Radio France - Fabien Burgaud

Le coût des travaux est estimé à 9,9 millions d’euros cofinancé par la Région (40 %), par la communauté de commune et la commune (22%) et par le Département qui prend le reste en charge. Un chantier nécessaire pour Olivier Richefou, le président du conseil départemental de la Mayenne : « C’est le début d’une amélioration sensible de la circulation dans le centre-ville d’Ernée, qui constitue actuellement une vraie difficulté. Ce contournement va aussi permettre des échanges économiques plus favorables entre le nord et le centre du département, mais aussi avec les départements limitrophes comme la Manche. On attend maintenant le contournement sud avec une certaine impatience. Il sera réalisé par l’Etat à l’échéance 2025. »

Le futur contournement sud de la ville d'Ernée permettra de dévier les véhicules qui empruntent la route de Fougères. Le tracé devrait être arrêté en fin d'année. La mise en service est prévue pour 2025.

Ecoutez le reportage de France Bleu Mayenne