Transports DOSSIER : Le projet de TGV Lyon-Turin

Et maintenant... le tunnelier Federica a-t-il commencé à creuser le tunnel ferroviaire du Lyon-Turin ?

Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie samedi 31 décembre 2016 à 13:54

Le Premier ministRE Manuel Valls est venu inaugurer le tunnelier Federica le 21 juillet à Saint-Martin-la-Porte
Le Premier ministRE Manuel Valls est venu inaugurer le tunnelier Federica le 21 juillet à Saint-Martin-la-Porte © Maxppp - Thierry Guillot

Le 21 juillet dernier, la société TELT en charge de la construction du tunnel international sur la ligne ferroviaire Lyon-Turin inaugurait le tunnelier Federica arrivé en pièces détachées du Creusot. Sa mission: démarrer le percement du tunnel. Où en sont les travaux ?

  - Aucun(e)
-

Au début de l'année les employés du chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la-Porte ont vu arriver un cylindre de onze mètres de diamètre, 125 mètres de long et pesant quelque 2 400 tonnes: le tunnelier Federica arrivait en pièces détachés des ateliers du Creusot (Saône-et-Loire). Il a d'abord fallu aménager une zone de montage à La Praz, puis remonter le tunnelier avant de commencer les essais en septembre. Federica nécessite une centaine d'ouvriers pour fonctionner. Le percement d'un des deux futurs tubes du tunnel international a vraiment débuté en octobre à vitesse lente pour l'instant, explique le directeur du chantier Florent Martin.

Florent Martin, directeur du chantier Lyon-Turin

  - Aucun(e)
-

Une peu plus de trois-cents mètres ont donc été percés pour l'instant, sur les neuf kilomètres de cette "galerie de reconnaissance". Ces neuf kilomètres sont en fait les premiers du tunnel international qui comptera deux tubes de 57 kilomètres d'ici 2028-2030 entre l'entrée à Saint-Jean-de-Maurienne et la sortie à Suse en Italie. En 2017, Federica devrait permettre de percer trois à quatre kilomètres supplémentaires, puis quatre à cinq autres kilomètres en 2018.