Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

EXCLU - Grand contournement ouest de Strasbourg : "le moins mauvais compromis" selon Nicolas Hulot

mardi 6 février 2018 à 15:16 Par Céline Rousseau et Anja Vogel, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Pour la première fois, Nicolas Hulot s'exprime sur le dossier du grand contournement ouest de Strasbourg. Alors que son ministère vient de prolonger la déclaration d'utilité publique, il estime qu'il ne pouvait pas revenir en arrière sur ce projet d'autoroute à péage.

Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire.
Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire. © Maxppp - Frédéric Dugit

Strasbourg

En déplacement au Parlement européen à Strasbourg ce mardi 6 février, Nicolas Hulot s'est exprimé pour la première fois publiquement sur le dossier du grand contournement ouest de Strasbourg. 

Je ne peux pas non plus de Paris me substituer aux décisions des autorités locales et régionales"

Le 23 janvier dernier, le ministre de la transition écologique et solidaire a prolongé la déclaration d'utilité publique de cette autoroute à péage de 24 kms qui doit désengorger la traversée de Strasbourg. Les travaux orchestrés par Vinci peuvent reprendre.

Nicolas Hulot a confirmé mardi que le grand contournement serait construit. "Je ne peux pas non plus de Paris me substituer aux décisions des autorités locales et régionales. Ce n'est pas l'idée que je me fais du fonctionnement de l'Etat. Ce projet a été maintes fois approuvé, il est contesté, il a été amélioré, _il n'est pas parfait_. J'ai donné à l'opérateur un certain nombre de prescriptions qui sont autant de conditions s'il veut pouvoir réaliser les travaux. Globalement je pense que c'est le moins mauvais compromis". 

A l'avenir, je serai plus rigoureux"

"On ne peut pas non plus tout arrêter", a expliqué Nicolas Hulot au micro d'Anja Vogel, "mais _j'appelle l'ensemble des élus territoriaux à faire attention aux projets de gigantisme_, parfois inutiles - je ne dis pas que c'est le cas ici - mais surtout à garder à l'esprit que je vais maintenant être très ferme dans la lutte contre l'artificialisation des sols et notamment des terres agricoles. A l'avenir, je serai plus rigoureux".

Nicolas Hulot s'exprime sur le grand contournement ouest de Strasbourg.