Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Transports

Faut-il arrêter de subventionner l'aéroport de Dole ?

mercredi 13 mars 2019 à 21:06 Par Damien Mestre, France Bleu Bourgogne

Plusieurs syndicats, associations et partis politiques ont écrit lundi une lettre ouverte, pour demander la fin des subventions publiques à l'aéroport de Dole.

En 2014, plus de 115 000 passagers sont passés par l'aéroport de Dole-Jura.
En 2014, plus de 115 000 passagers sont passés par l'aéroport de Dole-Jura. © Radio France - Marion Bastit

L'avenir de l'aéroport de Dole est-il menacé ? Comme plus de 100 000 personnes chaque année, vous l'avez peut être emprunté pour aller au Maroc ou au Portugal. Un chiffre impressionnant certes, mais qui ne l'empêche pas d'être toujours déficitaire. 

Chaque année les collectivités territoriales doivent donc mettre la main à la poche pour le subventionner. Une situation que dénonce des associations et des partis politique comme France Nature Environnement ou La France Insoumise. 

Et à l'heure où le département du Jura doit choisir le nouvel opérateur de l'aéroport, ces organisations ont écrit une lettre ouverte lundi pour interpeller l'opinion publique : 

Une lettre ouverte pour demander la fin des subventions

Un drame pour l'environnement

Parmi les signataires, des organisations écologistes diverses (France Nature Environnement, Europe Ecologie Les Verts, la Confédération Paysanne...). Celles-ci regrettent que les collectivités territoriales subventionnent le développement d'une activité néfaste pour l'environnement. 

Selon Pascal Blain, porte-parole régional de France Nature Environnement, il faudrait utiliser l'argent public pour développer le transport ferroviaire vers les gros aéroports internationaux plutôt que généraliser les petites structures régionales. 

Mais surtout, prendre en compte les coûts pour la santé et l'environnement dans le prix des trajets aériens :

Pascal Blain, porte-parole régional de France Nature Environnement

Garder l'aéroport mais changer le modèle commercial ?

Supprimer les subventions reviendrait à faire une croix sur l'avenir de l'aéroport tel qu'on le connaît. Une situation qui n'est pas envisageable pour Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région.

Interrogée à ce sujet dimanche dernier, sur France 3 Bourgogne Franche-Comté, elle a indiqué qu'elle ne souhaitait pas tirer un trait sur l'aéroport, au nom du "développement économique et touristique". Même si elle plaide pour une transformation du modèle commercial (à 27:00) :