Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Feu vert pour l'autoroute entre Machilly et Thonon-les-Bains en Haute-Savoie

lundi 1 octobre 2018 à 18:58 Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie

La commission d’enquête vient de rendre un avis favorable à la création d'une liaison autoroutière entre Thonon-les-Bains et Machilly en Haute Savoie.

Préfet de Haute-Savoie doit maintenant de délivrer la déclaration d’utilité publique pour cette autoroute (illustration)
Préfet de Haute-Savoie doit maintenant de délivrer la déclaration d’utilité publique pour cette autoroute (illustration) © Maxppp -

Thonon-les-Bains, France

Feu vert pour l'autoroute entre Machilly et Thonon-les-Bains dans le Chablais (Haute-Savoie). 

Après l'enquête publique menée aux mois de juin et juillet derniers et qui recueilli 10.300 observations, la commission d'enquête vient de rendre un avis favorable à ce projet de liaison autoroutière à deux fois deux voies sur 16,5 km (avec péage). Il est également prévu la suppression des passages à niveau n°65 et n°66 sur la commune de Perrignier.

La décision est d'ores-et-déjà mal accueillie par certaines associations comme l'ACPAT (Association de Concertation et de Proposition pour l’Aménagement et les Transports). 

Dans un communiqué, l'ACPAT dénonce des "impacts environnementaux énormes" et s'interroge sur cet avis favorable pour une liaison autoroutière malgré "l'arrivée prochaine du Léman Express" (chemin de fer)

"Si le ministre signait quand même en faveur de l’autoroute, l’ACPAT et ses partenaires n’en resteraient pas là et déposeraient les recours nécessaires pour ne jamais laisser aboutir ce projet d'un autre âge", écrit l'association.

Le Préfet de Haute-Savoie doit maintenant de délivrer la déclaration d’utilité publique des travaux qui permettra de commencer les opérations.