Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Feu vert pour le contournement ferroviaire de la raffinerie de Donges

vendredi 24 novembre 2017 à 8:22 Par Pascal Roche et Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

La déclaration d'utilité publique du contournement ferroviaire de la raffinerie de Donges a été signée par la préfète de Loire-Atlantique. Le groupe Total avait conditionné l'avenir du site à la réalisation de ce chantier.

La raffinerie de Donges en Loire-Atlantique
La raffinerie de Donges en Loire-Atlantique © Maxppp -

Donges, France

Selon nos informations, la préfète de Loire-Atlantique a signé le 17 novembre la déclaration d'utilité publique (D.U.P) du contournement ferroviaire de la raffinerie de Donges. Ce projet consiste à construire deux nouvelles voies ferrées d'une longueur d'environ quatre kilomètres pour un coût estimé entre 120 et 150 millions d'euros. Aujourd'hui, une soixantaine de trains dont 12 TGV traversent chaque jour la raffinerie de part en part !

Opposition d'une partie des habitants

Sans surprise, ce contournement ferroviaire a donc reçu le feu vert des pouvoirs publics, la préfète a suivi l'avis favorable rendu à l'issue de l'enquête publique qui s'est tenue au début de l'été 2017. Sur place, ce projet ne satisfait pas tous les habitants de Donges. Au mois de septembre, une vingtaine de riverains avaient manifesté et installé des barrages filtrants à l'entrée de la commune, ils considèrent que la future voie ferrée passe trop près des habitations.

La pression du groupe Total

Ce projet est soutenu et co-financé par les collectivités locales qui ont bien compris l'intérêt économique de maintenir à Donges la raffinerie Total. Le groupe pétrolier a d'ailleurs l'intention d'investir 400 millions d'euros sur le site pour moderniser les infrastructures mais ses dirigeants ont prévenu : ces investissements se feront uniquement si la déviation ferroviaire est réalisée. Total emploie près de 700 salariés sur le site de Donges.