Transports

Feu vert pour les deux nouveaux échangeurs sur l'A7 dans la Drôme

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 18 septembre 2016 à 20:19

L'autoroute A7 dans la Drôme - Image d'illustration
L'autoroute A7 dans la Drôme - Image d'illustration © Radio France - Stéphane Milhomme

Le secrétaire d'Etat aux transports lance un nouveau plan autoroutier de travaux. Parmi les dossiers retenus : la création de deux nouveaux échangeurs sur l'A7, l'un dans le nord et l'autre dans le sud de la Drôme. Travaux financés en partie par une hausse du prix des péages.

Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports, l'a annoncé au JDD ce dimanche : il lance un nouveau plan autoroutier de travaux. Sur les cinquante dossiers recensés, figurent les deux projets d'échangeurs sur l'autoroute A7 dans la traversée de la Drôme.

Echangeurs à Saint-Uze et Saint-Paul-Trois-Châteaux

Le premier est porté par la communauté de communes Porte de DrômArdèche pour un échangeur qui serait situé soit à Saint-Uze soit à Albon. Le second est porté par la communauté de communes Drôme Sud Provence pour un échangeur qui serait situé à la hauteur de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Cette validation par l'Etat est une bonne nouvelle pour les élus porteurs de ces projets. Ainsi, Pierre Jouvet, le président de la communauté de communes Porte de DrômArdèche se réjouit de cette annonce :

Hausse plus importante du prix des péages

La mauvaise nouvelle pour les utilisateurs de l'autoroute, c'est qu'ils seront mis à contribution. L'Etat ne voulait pas passer par un allongement des contrats des sociétés d'autoroutes en échange de leur financement. Le choix retenu est donc d'augmenter le prix des péages plus qu'initialement prévu (0,30% à 0,40% par an en plus entre 2018 et 2020 selon Alain Vidalies).

Co-financement des collectivités locales

Les collectivités locales participeront également au financement de ces projets. Pour l'échangeur au nord de la Drôme, la communauté de communes Porte de DrômArdèche est prête à prendre en charge 50% du financement, 15% seraient financés par le département et les 35% restants par Vinci Autoroutes. Le montant total pourrait s'élever à vingt millions d'euros. Le projet sera affiné rapidement car les conclusions de l'étude de faisabilité seront rendues en novembre.

Pour l'échangeur au sud du département, le projet est un peu moins avancé. L'étude d'opportunité et de faisabilité sera bouclée en mars prochain.