Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Fin d'Autolib' : la date d'arrêt a été fixée, ce sera le 31 juillet

lundi 25 juin 2018 à 15:42 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris et France Bleu

Autolib', le service d'autopartage à Paris et dans les communes alentours, fonctionnera jusqu'au 31 juillet, annonce lundi Autolib' dans un message à ses abonnés. Le nombre de stations et de véhicules disponibles diminuera progressivement à partir du 2 juillet.

la fin d'Autolib'
la fin d'Autolib' © Maxppp - Frédéric Dugit

Île-de-France, France

Au 31 juillet, vous ne trouverez plus de voitures Autolib'. Le service d'autopartage s'arrêtera à Paris et dans les 97 communes qui utilisaient ce système. Le service fonctionnera normalement jusqu'au 1er juillet, puis dès le 2 juillet, le nombre de stations et de véhicules disponibles diminuera progressivement. 

À compter du 2 juillet, les stations fermées seront indiquées comme indisponibles sur l’application ou le site Autolib'.

dans un communiqué, le syndicat Autolib' Vélib' Métropole indique que : 

Les abonnés seront informés par le groupe Bolloré de la fermeture des stations et du retrait des voitures qui interviendront graduellement. L’entreprise a par ailleurs annoncé que le mois de juillet sera offert aux abonnés Premium, tandis que les mensualités suivantes ne seront pas facturées. Les abonnements ne seront pas reconduits.
 

Cette sortie progressive doit aussi permettre au groupe Bolloré de reclasser dans de bonnes conditions et dans le respect du dialogue social les 254 salariés dont il a la responsabilité

Le syndicat mixte Autolib' Vélib' métropole (SAVM) avait voté jeudi l'arrêt d'Autolib,