Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin des correspondances pour Guéret et Aubusson à la gare de la Souterraine : une perte sèche pour les taxis

-
Par , France Bleu Creuse
La Souterraine, France

Depuis le 1er janvier, la SNCF n'assure plus les correspondances entre la gare de la Souterraine et les voyages par car vers Guéret, Aubusson et Felletin. En cas de retard d'un train, si les voyageurs ratent le car, l'entreprise n'appelle donc plus de taxis pour terminer le voyage.

Le parking de la gare de la Souterraine
Le parking de la gare de la Souterraine © Radio France - Camille André

On vous avait expliqué sur France Bleu Creuse pourquoi l'application de la loi NOTRe par la Nouvelle-Aquitaine pose un problème en gare de la Souterraine. Depuis le 1er janvier 2020, la région a récupéré la gestion de la plupart des lignes de car. Le prix des billets a certes baissé et a été harmonisé à deux euros, mais le changement de gestion a aussi des conséquences fâcheuses pour les voyageurs

La SNCF ne commercialise plus les billets de cars entre Felletin et la Souterraine comme elle le faisait auparavant. Elle n'assure plus les correspondances entre les trains et les cars à la Souterraine. Et n'offre donc plus de garantie correspondance comme avant. Concrètement, si votre train arrive en retard à la gare et que le car est déjà parti, la SNCF ne gère plus la suite de votre voyage comme elle le faisait auparavant

Entre 5000 et 10 000 euros de pertes par an pour les taxis Rondet

Avant le 1er janvier, elle appelait les taxis Rondet qui assuraient le reste de la correspondance pour les voyageurs. Le patron de cet entreprise de 21 salariés, Rémi Rondet assure que la SNCF l'appelait environ une fois par semaine et réglait les voyages ( 70 ou 110 euros pour Guéret selon l'heure, jusqu'à 200 euros pour Aubusson pour des voyages de nuit). Ça représentait un chiffre d'affaire non négligeable, situé entre 5000 et 10 000 euros par an. 

Cette somme va considérablement baisser, voir même disparaître des recettes des taxis Rondet, car les voyageurs en retard seront beaucoup plus réticents à appeler un taxi pour rejoindre Guéret puisqu'ils devront désormais payer le taxi eux-mêmes. Rémi Rondet ne décolère pas : "je trouve ça aberrant   que ça soit les gens qui paient, à la base c'est un service ! On est à la campagne, on est pas dans dans les grandes villes. Le seul service qu'on avait, c'est encore le citoyen qui va payer, c'est pas normal !". 

En rade à la gare

Pour ceux qui repartent en car de la gare de la Souterraine, le risque est désormais grand de se retrouver sans moyen de transport si leur train arrive en retard. Pour Rémi Rondet, les changements réalisés par la région Nouvelle-Aquitaine portent un nouveau coup à l'accessibilité de la Creuse : "oui on va avoir un impact financier, mais il faut aussi voir au delà. C'est notre Creuse !"

Autre conséquence de la reprise de la gestion des lignes de cars par la région, les billets Felletin - Aubusson - Guéret - La Souterraine ne sont plus vendus sur le site de la SNCF. Quand on recherche un billet Guéret - Paris, l'entreprise propose donc des voyages via Limoges ou Montluçon. Des voyages plus longs, et plus chers que ceux qui passent par La Souterraine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu