Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Forte mobilisation à Bouleternère pour la réouverture de la ligne SNCF Perpignan-Villefranche

samedi 5 mai 2018 à 23:12 Par Tanguy Bocconi, France Bleu Roussillon

Plus d'une centaine de personnes ont manifesté ce samedi matin sur le rond-point de la RN116 à l'entrée de Bouleternère (Pyrénées-Orientales). Usagers, élus et cheminots demandent la réouverture de la ligne Perpignan-Villefranche, fermée depuis le 14 décembre après l'accident de Millas.

Malgré la pluie, une centaine d'usagers se sont rassemblé pour réclamer la réouverture de la ligne
Malgré la pluie, une centaine d'usagers se sont rassemblé pour réclamer la réouverture de la ligne © Radio France - Tanguy Bocconi

Bouleternère, France

Ils étaient plus d'une centaine à avoir bravé la pluie pour manifester et distribuer des tracts samedi matin sur un rond-point de la RN116 à Bouleternère. Des usagers qui expriment tous leur compassion et leur solidarité pour les familles des enfants victimes du terrible accident survenu en décembre dernier sur un passage à niveau de Millas, mais qui ne comprennent pas pourquoi la ligne ferroviaire Perpignan- Villefranche reste fermée à la circulation des trains depuis cinq mois.

Inquiétudes sur une possible suppression de la ligne 

"Une fermeture aussi longue d'une infrastructure de transport est inédite en France, c'est la première fois que la circulation est interrompue aussi longtemps suite à un accident" souligne Enric Balaguer, président de l'association des usagers Train en Têt qui s'interroge sur la durée de l'enquête en cours : "Bien sûr nous ne sommes pas des experts, mais cinq mois après l'accident, on a du mal à comprendre quels éléments matériels peuvent encore être relevés sur le terrain. Nous comprenons les besoins de l'enquête, mais étant donné le contexte du projet de réforme de la SNCF et du rapport Spinetta préconisant la fermeture des petites lignes, on ne peut pas s'empêcher d'être inquiets."

Une inquiétude partagée par de nombreux élus présents au rassemblement, dont Jacques Taurinya, maire de la commune de Baillestavy: "Cinq mois sans aucun train en circulation, c'est très long ! Cette ligne dont le billet ne coûte qu'un euro est très utile pour tous les habitants du Conflent, et sa fermeture pénalise durement tous les montagnards et les ruraux, d'autant que le système de bus mis en place n'est pas efficace, avec une heure de transport en plus sur le même trajet ! "

Après une distribution de tracts aux automobilistes, les usagers ont promis de rester vigilants et attendent des éclaircissements sur la poursuite de l'enquête liée à l'accident de Millas, raison officielle de la suspension du trafic des trains. Pour l'heure, aucune date de réouverture de cette ligne Perpignan-Villefranche n'a encore été annoncée par les pouvoirs publics.

** - Radio France
** © Radio France - Tanguy Bocconi