Transports

Fraude dans les trains : la SNCF passe l’amende de 35 à 50 euros

Par Julie Guesdon, France Bleu vendredi 20 février 2015 à 12:33

La fraude représente 30 millions d'euros de manque à gagner pour la SNCF chaque année
La fraude représente 30 millions d'euros de manque à gagner pour la SNCF chaque année © MaxPPP

La SNCF a présenté vendredi un nouveau plan d’action pour lutter contre les fraudes dans les trains. A partir du 2 mars, les voyageurs sans billets devront s’acquitter d’une amende minimale de 50 euros, contre 35 aujourd’hui.

Un nouveau plan pour lutter contre la fraude. La SNCF a présenté vendredi de nouvelles mesures pour sanctionner les voyageurs sans billets, et notamment une augmentation du tarif de l’amende.

A compter du 2 mars, l’amende pour un voyageur sans titre de transport passera de 35 à 50 euros. Et si le voyageur fautif tarde à régler la contravention, celle-ci pourra être majorée jusqu’à 375 euros.

22.000 fraudeurs multi-récidivistes 

Et les contrôleurs vont être plus sévères envers les récidivistes. Pour dissuader la fraude organisée, un fraudeur deviendra multi-fraudeur après le cinquième procès-verbal, contre 10 aujourd’hui, et la SNCF déposera systématiquement plainte contre lui.

Le montant de l’amende n’avait pas été revalorisé depuis 2003, selon la SNCF qui a précisé vendredi que la fraude au titre de transport représente un manque à gagner annuel de 30 millions d’euros. Dans les faits, 22.000 contrevenants sont considérées comme multi-fraudeurs, et seules 10% des amendes sont recouvrées.