Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Fraude : la gare Magenta à Paris bouclée toute une journée par les contrôleurs

mercredi 27 septembre 2017 à 5:00 Par Émilie Defay, France Bleu Paris

Vaste opération de lutte contre la fraude lundi à la gare Magenta à Paris. 70 agents se sont relayés toute la journée pour boucler les sorties de la gare du RER E. Plus de 500 fraudeurs ont été verbalisés.

70 agents se sont relayés de 10h à 17h pour boucler les sorties de la gare RER Magenta à Paris
70 agents se sont relayés de 10h à 17h pour boucler les sorties de la gare RER Magenta à Paris © Radio France - Emilie Defay

Paris, France

Impossible de passer entre les mailles du filet. En sortant de leur RER lundi à la gare Magenta à Paris, les voyageurs tombent sur une armada de contrôleurs. De 10 heures à 17 heures, 70 agents de la SNCF se sont relayés pour traquer les fraudeurs.

Pour cette vaste opération la SNCF avait choisi cette gare du RER E où la fraude est importante en heures creuses. Beaucoup d'usagers occasionnels ne possèdent pas de Passe Navigo et certains n'achètent pas de ticket. Sur l'ensemble de la journée, 555 personnes ont été verbalisées et 6150 euros d'amende encaissés sur place.

Les contrôleurs, alignés, forment un barrage quasi infranchissable  - Radio France
Les contrôleurs, alignés, forment un barrage quasi infranchissable © Radio France - Emilie Defay

Les contrôleurs étaient épaulés par des agents de la SUGE, la sécurité de la SNCF. Un renfort utile quand le ton monte. Comme lorsque cet homme, qui assure avec véhémence qu'il ne sortait pas du train mais travaille dans la gare. Son discours n'a pas convaincu les agents SNCF et il a écopé d'une amende de 50 euros.

Des agents de gare assermentés étaient également présents. Habituellement, ils sont à l'accueil ou dans les points de vente mais peuvent ponctuellement réaliser des opérations de contrôle.C'est une des nouvelles dispositions de la SNCF pour renforcer sa lutte contre la fraude, en augmentant le nombre d'agent capables de contrôler. La compagnie ferroviaire procède également depuis 2016 à des contrôles en civil.

En 2016, la lutte contre la fraude dans les transports en Ile-de-France a rapporté 30 millions d'euros.