Transports

Gare TGV de la Mogère à Montpellier : Philippe Saurel dénonce des "gesticulations politiques"

Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault mercredi 9 novembre 2016 à 16:05

Philippe Saurel, le président de la Métropole de Montpellier
Philippe Saurel, le président de la Métropole de Montpellier © Maxppp -

La réaction de Philippe Saurel, le président de la Métropole de Montpellier était attendue après la décision de la région Occitanie de geler ses financements pour la gare TGV de la Mogère. Selon lui, "des gesticulations politiques". Il en appelle à Manuel Valls.

Le 26 octobre dernier, Carole Delga, la présidente PS de la région Occitanie annonçait que la Région poursuivait le gel de ses financements de la gare TGV de la Mogère. Selon elle, seulement quatre TGV par jour devaient circuler et ce, jusqu'à l'ouverture de la gare de Nîmes-Manduel prévue en 2020.

"C'est de la gesticulation politique" réagit ce mercredi Philippe Saurel. "On se demande s'ils ont lu les contrats" dans lesquels "rien n'oblige la SNCF et l’État à mettre des trains sur les voies !" Selon le président de la Métropole, "la seule date qui figure dans le contrat, c'est 2020, pour construire la gare de Nîmes-Manduel, c'est tout" . A aucun moment , il n'est fait mention de la fréquentation des trains.

Un équipement structurant pour la France et l'Europe

Philippe Saurel rappelle que "le contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier est un équipement structurant pour le territoire national et européen, notamment pour les liaisons ferroviaires avec l'Espagne. Il faut, dit-il le regarder à l'échelle de 2050."

"Je demande à l'État et à son opérateur, la SNCF, de remplir son contrat", a-t-il expliqué, précisant qu'il avait téléphoné au Premier ministre Manuel Valls. Dans un courrier qu'il lui adresse également ce mercredi, il lui demande d’accélérer les travaux de la gare Nîmes-Manduel pour ne pas avoir construit une gare qui ne sert à rien à Montpellier.

Des recours si la gare de Nîmes-Manduel n'ouvre pas en 2020

Philippe Saurel indique que si "le délai de 2020 n'est pas respecté pour l'ouverture de la gare de Manduel ", là, il envisagera de déposer des recours pour récupérer les sommes investies par la Métropole. Il demandera également des dommages et intérêts.

Philippe Saurel "Il faut se mobiliser pour la construction de la gare de Nîmes"