Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les avions suisses pourront continuer à atterrir à Montbéliard

mardi 26 mars 2019 à 18:40 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

L'aérodrome du Pays de Montbéliard pourra continuer à accueillir des vols suisses. La direction nationale des douanes est revenue sur la lecture erronée d'une circulaire de juillet 2018 qui obligerait les suisses à faire un détour par une plateforme de dédouanement, avant de rallier Montbéliard.

Tour de contrôle de l'aérodrome de Courcelles-Les-Montbéliard
Tour de contrôle de l'aérodrome de Courcelles-Les-Montbéliard © Maxppp - Simon Daval

Courcelles-lès-Montbéliard, France

A quelques heures près, la grande concentration de parachutisme prévue à la fin juin dans le ciel de l'aérodrome de Courcelles-lès-Montbéliard, aurait pu être maintenue. Mais l'organisateur suisse, l'école de parachutisme Swissboogie, a préféré annuler. 

Les douanes françaises avaient dans un premier temps fait une lecture erronée d'une circulaire européenne de juillet 2018 et rejeté les plans de vols des suisses, au motif que l'aérodrome du Pays de Montbéliard n'est pas point de passage frontière. 

Finalement, après intervention de l'Union des Aéroports de France, les douanes ont revu leur lecture de la circulaire européenne de juillet 2018. "Même s'il ne sont pas PPF (point de passage frontière), les deux aérodromes de Montbéliard et Besançon la Vèze peuvent accueillir des vols en provenance de Suisse (personnels et marchandises) car ils sont considérés comme internationaux", déclare l'administration des douanes. 

La décision a été rendue publique ce mardi après-midi. Trop tard pour la société Swissboogie, qui, dans l'incertitude, a décidé le week end dernier d'annuler le rendez-vous prestige, prévu fin juin à Montbéliard, promettant de le remettre à 2020, en plus grand encore.  "C'est formidable que les douanes françaises soient revenues sur leur interprétation, permettant de rouvrir la plateforme de Montbéliard aux vols suisses. Mais pour nous, c'était trop tard. Il y avait trop d'enjeu pour que nous prenions le risque d'un flop" explique Henry Schürch, le fondateur de Swissboogie. .  

L'aérodrome du Pays de Montbéliard se console avec cette victoire qui fera date. "Une petite structure comme la nôtre est parvenue à faire entendre raison à la direction centrale des douanes qui non seulement s'est trompée sur l'interprétation d'un texte communautaire, mais en plus n'a pas pris en compte la réalité de nos territoires frontaliers", explique son directeur Foudil Téguia. 

Un aérodrome de Montbéliard dimensionné pour des vols commerciaux - Maxppp
Un aérodrome de Montbéliard dimensionné pour des vols commerciaux © Maxppp - Lionel Vadam