Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Transports DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets Jaunes en Auvergne : l'acte III de la mobilisation est lancé

vendredi 30 novembre 2018 à 16:23 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Les gilets jaunes sont toujours aussi déterminés. Ils se mobilisent ce samedi pour la troisième semaine consécutive. Et ne veulent pas lâcher le morceau, alors que certains députés et hommes politiques souhaitent les rencontrer.

L'hostilité face au président de la République s'étale sur plusieurs banderoles aux ronds-points
L'hostilité face au président de la République s'étale sur plusieurs banderoles aux ronds-points © Radio France - Mickaël Chailloux

Clermont-Ferrand, France

"On a fait une promesse. On est sur le terrain depuis le 17 novembre. Nous sommes le 30. Si on a tenu 15 jours, on pourra tenir 3 mois" s'exclame Florence, militante infatiguable sur le rond-point de Saint-Beauzire, dans le Puy-de-Dôme. Ils ne lâcheront rien, surtout après une semaine marquée par la première prise de parole d'Emmanuel Macron. Le Premier Ministre Edouard Philippe reçoit une délégation de gilets jaunes ce vendredi à 14h. 

Certains à Paris, d'autres en région

Pour autant, tous se préparent pour une nouvelle salve de mobilisation ce week-end. A Paris d'abord mais aussi en région. A Clermont-Ferrand, une manifestation est prévue à 13h30 près du Auchan Plein Sud à Aubière jusqu'au Géant Casino du Brézet, dans le nord de Clermont-Ferrand. 

Mais tout le monde ne pourra pas faire le déplacement. Jean-François l'a constaté. Ce gilet jaune mobilisé au rond-point du Brézet va faire le déplacement à Paris ce week-end. "On a vu les gilets jaunes se faire taper dessus. Moi je veux y monter pour voir si ça marche comme ça. On est pas des casseurs, on est pacifiste." Il a tenté de s'organiser pour garnir un mini-bus. _"_Lorsqu'on a commencé à en parler samedi dernier, les gens nous disait que cela faisait un budget pour monter. Mais plus on sera nombreux dans ce bus, plus on partagera les frais." Il compte également sur des opérations péages gratuits partout en France afin de permettre de monter sans payer. 

Les banderoles sont encore installées sur les péages du Brézet  - Radio France
Les banderoles sont encore installées sur les péages du Brézet © Radio France - Mickaël Chailloux

Les députés LAREM sur le terrain

Alors que certains députés ont vu leur permanence taguée (sans savoir si cela venait effectivement des gilets jaunes), les politiques de la majorité prennent maintenant la teneur de la colère de ces gilets jaunes. Ils essayent donc de les rencontrer. 

Dans le Puy-de-Dôme, ce sont les gilets jaunes qui ont décidé de rencontrer les politiques, comme Guy Lavocat, référent "En Marche" dans le 63et membre du bureau exécutif national de la majorité. "Deux heures et demie d'entretien et de débat qui ont montrer qu'il y avait beaucoup de difficultés à identifier les véritables revendications de ce mouvement" explique-t-il, sans pour autant se dédouaner. "Peut-être qu'on a manqué de pédagogie. Quand on regarde la liste des revendications, il y a beaucoup de choses qui sont déjà dans les tuyaux, via des réformes que mène le gouvernement. C'est à nous de faire cette pédagogie sur le terrain." Il prévoit de rencontrer à nouveau les gilets jaunes ce lundi.