Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : la pénurie de carburant s'étend, les autorités déplorent un mouvement de panique

mardi 4 décembre 2018 à 15:52 - Mis à jour le mardi 4 décembre 2018 à 18:10 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Un nombre croissant de stations-services sont en rupture de carburant, en réaction aux blocages de dépôts pétroliers par des "gilets jaunes". Les autorités évoquent une "surconsommation irrationnelle" et demandent aux automobilistes de ne pas paniquer.

Une fille d'attente devant une station-service à Rezé (Loire-Atlantique), le 3 décembre 2018.
Une fille d'attente devant une station-service à Rezé (Loire-Atlantique), le 3 décembre 2018. © Radio France - Grégory Jullian

De plus en plus de stations-services se retrouvent en pénurie, en raison des blocages de dépôts pétroliers par des "gilets jaunes". Selon le site participatif mon-essence.fr (basé sur les déclarations des automobilistes) plus de 545 stations services sont concernées ce mardi. Un constat effectué dans plusieurs endroits en France, et qui découle d'une "surconsommation irrationnelle" de carburants par les automobilistes.

La Bretagne, région la plus touchée

C'est le cas notamment en Bretagne, où quasiment plus une seule goutte de gazole ou de sans-plomb ne sortait des dépôts de Lorient et Brest depuis plusieurs jours. Selon nos informations, des dizaines de stations-service sont fermées ce mardi ou en manque de carburants, souvent de gazole. Dans le Morbihan, le Finistère ou les Côtes d'Armor, les mêmes scènes : de longues files de véhicules et des stations qui voient leurs réserves s'épuiser bien plus rapidement qu'en temps normal.

Résultat : la préfecture du Finistère a mis en place dimanche des restrictions pour l'achat de carburants. Les particuliers ne pouvaient s'approvisionner en essence qu'à hauteur de 30 euros, par jour et par véhicule. Quatre stations ont été réquisitionnées pour les véhicules prioritaires (les forces de l'ordre, les pompiers, les ambulances ou encore les infirmiers) et sont réapprovisionnées en priorité. 

En Ille-et-Vilaine, où il n'y a pas de pénurie de carburant, la préfecture demande aux automobilistes de ne pas utiliser de jerrycan et de ne pas faire de réserve de carburant. Dans le Morbihan, la préfecture dénonce une situation "principalement due à une surconsommation irrationnelle de carburant à la pompe" et appelle au "civisme et la responsabilité de tous".

La situation devrait cependant s'améliorer puisque les manifestants ont annoncé qu'ils levaient le blocage du dépôt de Brest en début d'après-midi, suite aux mesures annoncées par Édouard Philippe. Idem à Lorient, où le blocage a été levé en fin de journée.

Des "pleins" par précaution qui provoquent des pénuries

France Bleu Pays de Savoie a de son côté pu constater, ce mardi, que plusieurs stations services du secteur de Chambéry ne pouvaient plus fournir de gazole à leurs clients. Dans l'Orne, plusieurs stations-service sont fermées faute de carburant. Certaines sont en rupture de gazole tandis qu'ailleurs, les automobilistes doivent faire face à des files d'attente interminables. 

Même constat en région Pays de la Loire, où le dépôt pétrolier du Mans est bloqué depuis le début de la semaine. Selon nos informations, une dizaine de stations sont fermées ou en manque de carburants, surtout en Loire-Atlantique.

En Mayenne, la préfecture a décidé de communiquer en expliquant que les dépôts pétroliers de Donges et de Vern-sur-Seiche, qui alimentent la zone, ne sont pas bloqués. La rupture dans certaines stations-services du département est essentiellement due à la panique des gens, a-t-elle expliqué.

Dans le Var, la gendarmerie est intervenue à 5h30 pour débloquer le dépôt pétrolier de Puget-sur-Argens, bloqué depuis 24 heures par les "gilets jaunes".  L'évacuation s'est faite sans heurts, selon la gendarmerie.