Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Gironde : la préfecture demande le retrait de l'arrêté interdisant les radars privés

mardi 8 mai 2018 à 15:57 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde et France Bleu

Le maire de Naujac-sur-Mer, dans le Médoc, rappelé à l'ordre à la préfecture. Jean-Bernard Dufourd avait pris un arrêté municipal interdisant le futur déploiement des radars embarqués privés sur sa commune. La Préfecture l'a jugé illégal, et lui a demandé de le retirer.

Les radars embarqués privés ne fonctionnent pour l'instant qu'en Normandie.
Les radars embarqués privés ne fonctionnent pour l'instant qu'en Normandie. © Maxppp - Illustration/Maxppp

La décision du maire de Naujac-sur-Mer d'interdire les futurs radars privés embarqués dans les voitures, avait fait parler, depuis ce lundi. Et, dès le lendemain, elle a fait réagir la Préfecture de Gironde. Dans un communiqué, ce mardi, la Préfecture de la Gironde annonce lui avoir demandé de retirer cet arrêté. Selon le communiqué, cet arrêté "a été transmis au contrôle de légalité de la sous-préfecture de Lesparre-Médoc le 7 mai 2018", qui l'a donc jugé illégal. Si le maire persiste, c'est le tribunal administratif qui devra trancher sur son annulation. 

Pour le moment ces radars embarqués privés ne flashent pas en Gironde. Mais seulement en Normandie, où 26 véhicules sillonnent les routes de la région depuis le 23 avril.  Ce dispositif sera généralisé à l'ensemble de la France d'ici l'année prochaine. La préfecture n'a pas encore annoncé quand ce dispositif sera mis en place en Gironde, cette décision ne dépend pas d'elle c'est "une directive nationale dont le calendrier que doit mettre au point le gouvernement n'a pas encore été annoncé". 

La décision du maire avait été prise en s'appuyant sur un article du code de la route qui stipule qu'il est "interdit de placer dans le champ de vision du conducteur un appareil doté d'un écran ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation". Pour le maire, ces radars embarqués constituent donc une gêne pour les conducteurs, et risqueraient de causer des accidents.

La réaction du maire de Naujac, Jean-Bernard Dufourd.