Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Gironde : le maire de Carbon-Blanc propose de creuser un tunnel de 22 km sous Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

En plein débat sur les mobilités avant les municipales, le maire de Carbon-Blanc Alain Turby propose pour décharger la rocade des poids-lourds de creuser un tunnel de 22km passant sous Bordeaux. Un projet qui fait réagir ses administrés.

Alain Turby, délégué au numérique pour Bordeaux Métropole et maire de Carbon-Blanc
Alain Turby, délégué au numérique pour Bordeaux Métropole et maire de Carbon-Blanc © Radio France - Yassine Khelfa

Bordeaux, France

RER métropolitain, métro, funiculaire... les projets pour tenter de faciliter les déplacements des bordelais et métropolitains sont nombreux. Le maire de Carbon-Blanc propose lui de mettre à l'étude l'idée d'un tunnel géant de 22,5km passant sous la métropole de Bordeaux. Le but : désengorger la rocade du trafic des poids-lourds. 

Sortie à la jonction des autoroutes du sud 

L'idée : un tunnel partant du pont de la Dordogne après Saint-André-de-Cubzac, s’arrêtant au niveau de la N89 pour une première phase, puis un deuxième tunnel partant de la N89 pour desservir le marché international à Bordeaux et ressortir vers la jonction entre l'A62 et l'A63. 

Et selon le maire, proche de la République en Marche, le construction du tunnel engendrerait des travaux moins gênants que pour d'autres infrastructures : "La mise en oeuvre de ce genre de structure, une fois qu'on a levé les préalables foncier et les petites luttes de pouvoir qui peuvent exister, l’exécution est beaucoup moins pénalisante qu'intervenir en aérien."

Coût estimé : 3,5 milliards €

Un projet dont le coût est estimé à 3,5 milliards d'€. Pour le financer, Alain Turby propose de faire appel au privé sur le modèle autoroutier. "Pour un passage (péage NDLR) à 10 € environ, l'amortissement de l'investissement, sans compter les charges de fonctionnement, se ferait sur une trentaine d'années, ajoute Alain Turby. Si on envisageait une concession sur une cinquantaine d'années, on pourrait envisager un système de rentabilité." Selon lui, les dépenses publiques pourraient servir uniquement pour les études préalables, mais pas l’exécution du projet.

La réaction des habitants de Carbon-Blanc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu