Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Gironde : le tarif des transports scolaires va exploser pour certaines familles

-
Par , France Bleu Gironde

La règle n'est pas nouvelle mais a été reprise par le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine, qui assure désormais la compétence transports scolaires : les familles vivant à moins de 3 km de l'établissement de leurs enfants doivent payer 195 euros.

Les familles vivant à moins de 3 km de l'établissement de leurs enfants doivent payer plus cher
Les familles vivant à moins de 3 km de l'établissement de leurs enfants doivent payer plus cher © Maxppp -

Gironde, France

"Une facture bien lourde pour quelques mètres"... C'est ce que se dit Régine Pichou, en cette rentrée scolaire. Cette mère de famille d'Avensan, dans le Médoc, doit désormais payer 195 euros, si elle veut que sa fille puisse continuer à monter dans le bus de ramassage scolaire. Et plusieurs dizaines de familles se retrouvent en cette rentrée dans sa situation.

La règle des 3 kilomètres

La région Nouvelle Aquitaine, qui gère désormais les transports scolaires depuis l'adoption de la loi NOTRE a également repris à son compte une règle qui avait été définie par le conseil départemental de la Gironde : les familles vivant à mois de 3 kilomètres de l'établissement de leurs enfants ne peuvent pas bénéficier du système de quotient familial mis en place pour la tarification des transports. En clair, ces familles devaient, soit se débrouiller par leurs propres moyens, soit payer la somme de 195 euros pour continuer à bénéficier du service de ramassage. 

Cependant, refusant que les familles ne passent à la caisse, beaucoup de communes ou de communauté de communes avaient décidé ces 2 dernières années de prendre en charge ces fameux 195 euros. Avec des budgets de plus en plus contraints,  certaines commune ne peuvent plus payer cette somme et viennent d'en informer les familles concernées.

Un problème de justice face à l'école

Selon cette règle, une famille qui vit donc à 3 km 100 de l'école, peut bénéficier du système de quotient familial pour la tarification, alors qu'une famille qui aura des revenus peut être moins élevés mais vivant à 2 km 800, elle, ne pourra pas en bénéficier. "Cela dépend du bon vouloir des communes", se désole Jean-François Trapy, le secrétaire régional de l'UNAAPE (Union Nationale des Associations Autonomes des Parents d'Elèves). "Cela n'est pas juste pour les familles, et je rappelle qu'au départ, il s'agit d'une compétence de la région".

Jean François Trapy :" Cette règle des 3 km pose un problème de justice entre les familles"

Des tarifs qui vont baisser par ailleurs

De son côté, la région Nouvelle Aquitaine se défend en rappelant que pour la grande majorité des familles de Gironde, la facture transport scolaire va baisser. " Nous mettons en place une tarification avec un système de quotient familial, donc pour les nombreuses familles qui vivent à plus de 3 km de l'établissement de leurs enfants, ces tarifs vont baisser pour les plus modestes" rappelle Renaud Lagrave, le vice président de la région en charge des transports, qui rappelle que pour chaque enfant transporté en Nouvelle Aquitaine, la région prend à sa charge 900 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu