Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

Grand Contournement Ouest de Strasbourg : l'autre Notre-Dame-des-Landes ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Alors que l'Etat a annoncé le 17 janvier l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes que Vinci devait construire, le concessionnaire a un autre projet d'envergure qui suscite également des remous. Il s'agit du Grand contournement Ouest de Strasbourg, une future autoroute à péage.

Autoroute (photo illustration)
Autoroute (photo illustration) © Maxppp -

Strasbourg, France

Une dizaine de personnes occupe en permanence la ZAD sur le site du moulin de Kolbsheim, au Nord-Est de Strasbourg, depuis juillet dernier. Ces militants anti-GCO sont parvenus à faire suspendre les travaux du Grand Contournement Ouest de Strasbourg en septembre. Ils s'étaient enchainés aux engins forestiers qui devraient abattre les arbres. Depuis, le dossier de cette future autoroute à péage que Vinci doit construire est en suspens mais il pourrait prendre un nouveau virage cette semaine.

L'Etat doit proroger la déclaration d'utilité publique d'ici le 23 janvier. Cette procédure est indispensable pour lancer le chantier. Le préfet du bas-Rhin avait indiqué en novembre dernier que la prolongation sera validée. Outre ce volet administratif, il faut également tenir compte des questions environnementales. Vinci doit constituer un dossier en prenant en compte les compensations écologiques, et c'est là où le bât blesse.

Selon nos sources, le Conseil National de la Protection de la Nature s'apprête a rendre un deuxième avis négatif avant la fin du mois mais il n'est que consultatif. L'Etat peut ne pas le prendre en considération, cependant le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot avait été clair. Vinci doit apporter toutes les garanties nécessaires pour que ce projet voit le jour. L'Etat a la possibilité de demander un troisième avis, ce qui retarderait encore un peu plus le GCO de quatre à six mois et s'il abandonne le projet, il devra payer des indemnités à Vinci. Par ailleurs, le collectif GCO NON MERCI, par l'intermédiaire d'Alsace Nature, a demandé un moratoire en avril 2017, comme pour Notre-Dame-des-Landes, mais l'association n'a jamais reçu de réponse.

La ZAD de Kolbsheim est occupée depuis juillet 2017. - Visactu
La ZAD de Kolbsheim est occupée depuis juillet 2017. © Visactu -