Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

Grand contournement ouest de Strasbourg : "une honte de plus pour le gouvernement" selon Brigitte Bardot

mardi 4 septembre 2018 à 10:21 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Brigitte Bardot ne sera pas à Strasbourg samedi 8 septembre pour la manifestation organisée par les opposants au grand contournement ouest de Strasbourg, mais elle les soutient. Dans une lettre ouverte, la militante de la cause animale dénonce la décision d'un Président "inconscient".

Brigitte Bardot
Brigitte Bardot © AFP - ERIC FEFERBERG

Strasbourg, France

Dans une lettre ouverte adressée à ses "amis d'Alsace nature", Brigitte Bardot rappelle "donne tout son appui" à l'association opposée à la construction du grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg. 

"On nous rebat les oreilles avec la COP 21,22,23, etc. et le gouvernement se permet d'accorder au lobby Vinci de mutiler 26 kilomètres de zones naturelles et protégées qui abritent de surcroît les derniers grands hamsters en voie de disparition", explique la militante de la cause animale.

"C'est une honte de plus pour le gouvernement actuel et son Président méprisant la nature", ajoute Brigitte Bardot. Elle précise qu'elle ne pourra pas être présente samedi 8 septembre à Strasbourg à l'occasion de la grande manifestation organisée par les anti-GCO.

Le préfet a pris jeudi dernier les arrêtés autorisant le début des travaux de cette autoroute à péage de 26 kilomètres qui doit désengorger Strasbourg selon ses promoteurs.