Transports

Grand froid: les conseils d'un garagiste pour les batteries

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu mardi 24 janvier 2017 à 7:15

De nombreuses batteries sont hors service après une semaine de froid.
De nombreuses batteries sont hors service après une semaine de froid. © Maxppp - Jade Peychieras

Alors que les températures restent négatives depuis plus d'une semaine en Alsace, les voitures commencent à souffrir, en particulier les batteries. Les garagistes ont de plus en plus de clients.

C'est la grosse inconnue du matin pour certains d'entre nous: la voiture va-t-elle démarrer après avoir tenu le coup pendant une semaine de températures négatives? "Quand on a un froid deux trois jours, les batteries passent le cap. Quand vous avez un froid qui perdure huit dix jours, si vous avez une batterie moyenne, elle ne passe pas le cap", constate Alain Hirth, garagiste à la Krutenau à Strasbourg. "C'est vrai qu'on est dans une période où on a beaucoup de dépannages, on change de plus en plus de batteries tous les jours."

Faire rouler la voiture plus d'un quart d'heure tous les deux jours

Alors y a-t-il une solution pour faire durer la batterie de sa voiture? Difficile quand on n'a pas de garage. "Ne pas rouler pendant dix jours n'est pas la bonne solution", explique Alain Hirth. "Il faudrait rouler régulièrement avec la voiture, plus d'un quart d'heure, au minimum tous les deux jours."

Les voitures souffrent donc avec cette vague de froid. Et les scooters aussi. La batterie est plus petite, plus vulnérable au froid. "Les conducteurs se retrouvent avec des problèmes de démarrage à froid", explique Sabri, marchand de scooters à Strasbourg. "Les livreurs de pizzas par exemple, ils insistent, ils insistent mais ils ne démarrent pas. Il faudrait que les paramètres de carburation soient mieux réglés."

Les batteries souffrent aussi en été

Mais l'hiver n'est pas le seul mauvais moment de l'année pour les batteries. L'été aussi. "Les batteries aiment une température constante, l'idéal, c'est 17, 18 degrés", explique Alain Hirth, garagiste à la Krutenau à Strasbourg. "On change aussi énormément de batteries en juillet et en août, quand on a des pics de 40 sous les capots."