Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grand Paris Express : une enquête ouverte pour soupçon de favoritisme

jeudi 24 janvier 2019 à 12:47 Par Émilie Defay, France Bleu Paris et France Bleu

Le parquet national financier a ouvert une enquête sur les marchés du futur métro du Grand Paris Express.

Le chantier de la gare de Noisy-Champs sur la future ligne 15 du Grand Paris Express
Le chantier de la gare de Noisy-Champs sur la future ligne 15 du Grand Paris Express © Radio France - Emilie Defay

Paris, Île-de-France, France

Un nouveau coup dur pour le Grand Paris Express. Le futur métro automatique, déjà pointé du doigt pour ses retards, est désormais dans le viseur de la justice. Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur les nombreux marchés passés par la Société du Grand Paris (SGP) dans le cadre de ce chantier pharaonique.

Cette enquête fait suite à un rapport de la Cour des comptes, rendu public en janvier 2018, qui pointait du doigt les dérapages financiers du projet et "la rigueur insuffisante dans la gestion des marchés".  Outre la facture prévisionnelle passée de 20 à 38 milliards d'euros, les magistrats relevaient que la SGP avait "eu recours à 164 marchés attribués sans publicité ni mise en concurrence pour un montant estimé à 137 millions d'euros hors taxe".

770 marchés passés depuis 2010

La Société du Grand Paris, qui dit avoir a appris par voie de presse l'ouverture de cette enquête, déclare qu'elle mettra  "à disposition des enquêteurs les éléments demandés avec l’exigence de faciliter le bon déroulement de cette procédure". L'association Anticor, qui avait saisi en vain la justice en juin 2018 après le rapport de la Cour des comptes, se félicite de son côté de l'ouverture de cette enquête. Dans un communiqué, l'association estime que "les mauvaises pratiques relevées sont d’autant plus inquiétantes qu’elles risquent de perdurer".

Depuis sa création en 2010 et jusqu'au 31 décembre 2016, la SGP a passé près de 770 marchés et devrait continuer à passer plus de 100 marchés par an jusqu'en 2020.