Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grands chantiers 2019 en Limousin : l'Hyperloop, chance ou illusion ?

mercredi 9 janvier 2019 à 11:17 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

C'est sûr à présent, le "train du futur" va être testé dans le nord Haute-Vienne. Avant même ces essais, des ingénieurs dénoncent une utopie. Attendons le test, répond le président de l'association Hyperloop Limoges, invité de France Bleu Limousin ce mercredi matin.

La construction du centre d'essai de l'hyperloop Transpod va débuter au printemps à Droux
La construction du centre d'essai de l'hyperloop Transpod va débuter au printemps à Droux - © Transpod

Haute-Vienne, France

Le permis de construire a été accordé il y a quelques semaines. La société canadienne Transpod va donc pouvoir débuter cette année les travaux de son centre d'essai de l'Hyperloop, à Droux, dans le nord de la Haute-Vienne. Un projet controversé. Ce mercredi matin sur France Bleu Limousin, deux visions se sont affrontées.

"Imaginez la complexité d'un train dans un tube sous vide ! 

Côté sceptiques, François Lacôte, ancien directeur technique d'Alsthom, qui a développé le TGV. Il estime que l'idée pose de nombreuses "colles" techniques, mais aussi qu'elle est psychologiquement difficile à accepter. "Imaginez un voyageur se sachant dans un tube sous vide, avec toutes les contraintes psycho-sécuritaires que ça peut entraîner", dit-il, promettant un échec commercial si le projet aboutit sur le plan technologique.

"On peut montrer qu'on est une vraie destination pour l'innovation 

Côté optimistes, évidemment, le président de l'association Limoges Hyperloop, qui défend le projet. Vincent Léonie répondait à 8h15 aux 3 questions de Jérôme Edant. "Aujourd'hui, on ne peut pas dire si l'Hyperloop fonctionnera", reconnaît-il, mais "c'est tout le principe de la recherche et développement : valider un projet, dire si c'est réaliste ou pas". Et tant qu'à faire des essais, autant que ce soit en Limousin, plaide Vincent Léonie : "Nous sommes un territoire où il y a des compétences importantes, notamment à l'Université de Limoges. Si on fait le lien, on montre qu'on est une vraie destination pour l'innovation". Et de conclure qu'il n'y a "pas que Bordeaux qui compte en Nouvelle-Aquitaine !"

"On a tout à gagner !

L'autre argument concerne les finances. "Sébastien Gendron et Transpod arrivent avec leur projet et font leur propre levée de fonds financière sans demander d'argent public", explique le président de l'association Hyperloop Limoges. Seul le terrain est fourni par le département, et "il doit être rendu remis en état" ensuite. La question de financements publics se posera peut-être plus tard, avec une éventuelle exploitation. Mais ce serait différent, estime Vincent Léonie, car "c'est de l'aménagement du territoire". En tout cas, il défendrait "l'idée que l'entreprise Transpod développe ce qu'elle a trouvé ici, car on a tout à gagner !"