Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève à la SNCF : "je ne verrais peut-être pas ma petite fille à Noël"

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Avec la grève contre la réforme des retraites, certains Normands se retrouvent sans train pour passer Noël en famille.

La gare SNCF de Rouen
La gare SNCF de Rouen © Radio France

Rouen, France

Pas de trêve de Noël à la SNCF. Les cheminots souhaitent le retrait de la réforme des retraites et maintiennent la pression sur le gouvernement même durant les fêtes. Moins de la moitié des trains circulent sur le réseau normand. Certains usagers s'organisent pour ne pas passer le réveillon loin de leur famille. 

S'orienter vers des plans B 

Bob attend devant sur le parvis de la gare de Rouen, il doit rejoindre sa mère dans le nord de la France pour les fêtes de fin d'année mais son train a été annulé : "je me suis rendu à la gare et je ne l'ai pas vu sur le panneau". Il a réservé un covoiturage, mais celui-ci n'est jamais arrivé... 

D'autres ont aussi pensé au covoiturage. C'est le cas de Jason, 18 ans, il n'a pas le permis. Cet habitant d'Evreux souhaite passer Noël avec sa famille à Forbach, en Moselle. "J'ai réservé un train pour samedi, mais il a été annulé". Avec beaucoup de mal, il a trouvé une place qui s'est libérée dans un autre train mais impossible de savoir encore s'il va réellement entrer en gare. Le train, c'est le seul moyen de rentrer chez lui : "avec un bus, j'aurais au moins huit heures de transport et les horaires sont difficiles, j'arrive en pleine nuit. C'est pas possible avec mon chat. Et pour le covoiturage, je peux pas me rendre directement sur le lieu de départ, c'est à 50 kilomètres de chez moi", indique le jeune homme, qui assure cependant comprendre les motivations des grévistes.  

Subir la grève 

Monique, elle, ne prend pas le train mais doit recevoir ses petits enfants. Ils doivent passer les fêtes avec elle et son mari. Elle désespère. "je vais être arrière-grand-mère je ne verrais peut-être pas ma petite fille. Une autre vient de Villefranche-sur-Mer, près de Nice, elle n'a pas trouvé un seul moyen de locomotion. Je trouve qu'il devrait y avoir une trêve dans la grève. C'est certainement notre dernier Noël avec tous nos petits-enfants, s'ils ne sont pas tous là, on va le regretter", estime cette Rouennaise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu