Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève à la SNCF : la Fédération des usagers des transports demande le remboursement des abonnements en janvier

Il a été très compliqué de circuler pour les usagers du TER au mois de janvier. Conséquence du mouvement de grève à la SNCF, qui pousse la fédération des associations d'usagers des transports d'Auvergne-Rhône-Alpes à demander le remboursement des abonnements, comme cela a été le cas en décembre.

Un TER de la région Auvergne-Rhône-Alpes (illustration).
Un TER de la région Auvergne-Rhône-Alpes (illustration). © Radio France - Benjamin Bourgine

"Ça suffit !" La Fnaut, la fédération des associations d'usagers des transports d'Auvergne-Rhône-Alpes pousse un coup de gueule contre la SNCF ce mardi. Dans un communiqué, elle déplore la gestion des plans de transports régionaux ces deux derniers mois.

Décembre a été marqué par la grève contre le projet de réforme des retraites et les usagers ont obtenu le remboursement de leurs abonnements en décembre. Mais la Fnaut estime qu'il devrait en être de même pour le mois de janvier.

Pas question de payer pour un service qui n'est pas rendu

"Les voyageurs n'ont pas à payer pour un service qui n'a pas été rendu", explique Anne-Marie Ghémard, président de la Fnaut Auvergne-Rhône-Alpes. "Quand c'est quelques jours ok, mais là c'est un mois complet."

La Fnaut prend comme exemple le 31 janvier : 37 lignes régionales ont été perturbées, et seul le Mont Blanc express entre Saint-Gervais, en Haute-Savoie et Martigny en Suisse fonctionnait normalement. "Soit les trains sont supprimés, soit ils sont trop courts et les voyageurs s'entassent, donc le remboursement c'est la moindre des choses", poursuit Anne-Marie Ghémard, qui précise que c'est sur la ligne Valence-Grenoble que la circulation a été la plus perturbée.

La Fnaut pointe aussi du doigt le surcoût que les perturbations ont engendrés, essence, parking, autoroute ou encore garde d'enfant. Pour le moment la SNCF n'a pas répondu à la demande de la fédération. "Mais on est plutôt confiant," ajoute Anne-Marie Ghémard. "En octobre, il y avait eu une une grève et la SNCF avait remboursé sans même qu'on l'ai demandé."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu