Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève à la SNCF : les taxis orléanais se plaignent, les navettes pour Paris font le plein

vendredi 13 avril 2018 à 15:53 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

Conséquence de la grève à la SNCF : la ligne Paris/Orléans est très impactée. Les taxis orléanais ont perdu la moitié de leurs clients. En revanche, les navettes privées pour rejoindre les aéroports parisiens sont très demandées surtout à l'approche des vacances scolaires.

La gare d'Orléans presque vide
La gare d'Orléans presque vide © Radio France - Stéphane Barbereau

Orléans, France

Emmanuel Macron en a parlé jeudi lors de son intervention sur TF1. Si la grève de la SNCF dure, elle pourrait avoir de lourdes conséquences sur l'économie et les entreprises françaises. Et ça, à leur échelle, les 64 taxis orléanais le ressentent déjà !!

Les taxis orléanais ont perdu la moitié de leur clientèle 

Sur les derniers jours de grève, la ligne Orléans / Paris a été fortement perturbée avec seulement 3 allers-retours par jour. Conséquence : moins de monde dans les gares et moins de personnes à prendre en charge pour les taxis. " Clairement, depuis le début du conflit, on a perdu _50% de notre chiffre d'affaire_" explique Cyril Bardon, secrétaire du groupement des taxis orléanais. "C'est vraiment les jours de grève où il n'y a pas grand monde à charger. Mais, même les jours de non-grève, on sent une baisse d'activité". Les taxis orléanais ont surtout perdu leur clientèle d'affaire " les professionnels qui viennent des sièges parisiens pour des formations ou des rendez vous à Orléans et forcément, avec la grève, ils s'organisent autrement". Si la grève perlée des cheminots continue jusqu'en juin," ça fera vraiment très mal" assure Cyril Bardon.

"Nous, on dit merci aux syndicats de la SNCF"

A contrario, certains se frottent les mains avec la grève à la SNCF. C'est le cas de Transpers, une société privée qui assure des navettes entre Orléans et les aéroports parisiens. " C'est une belle opportunité pour nous" avoue le patron Mohamed El Idrissi. " Sur notre carnet de commandes, on le ressent directement. C'est une augmentation d'activité qui peut aller jusqu'à 20%. Mais là, où on a envie de dire merci aux syndicats de la SNCF, c'est qu'ils ont annoncé le calendrier des grèves perlées. Du coup, les gens s'organisent avant leur voyage au cas où et ils font appel à nous". Transpers a déjà des réservations sur mai et juin, en hausse par rapport à l'année dernière.

Mohamed El Idrissi reconnait qu'il profite de cette grève SNCF

Mohamed El Idrissi reconnait qu'il profite de cette grève et il va même plus loin, il en joue sur sa page Facebook en mettant en avant ses services les jours de grève. Ce qui n'a pas été du goût de tous. Certains lui reprochent " de profiter du malheur des uns". Mais, c'est simplement la " loi du marché" réplique le jeune entrepreneur.