Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève à la SNCF : seuls six TGV sur dix circulent en moyenne entre Paris et Rennes, Nantes et Bordeaux

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Gironde, France Bleu Armorique, France Bleu Loire Océan, France Bleu Paris, France Bleu Breizh Izel

La circulation des TGV sera perturbée à compter de ce jeudi et jusqu'à dimanche entre Paris Montparnasse, Rennes, Nantes et Bordeaux, en raison d'un mouvement de grève. Six trains sur dix circulent, en moyenne, ce jeudi.

La circulation des TGV est perturbée en raison d'un mouvement de grève.
La circulation des TGV est perturbée en raison d'un mouvement de grève. © Maxppp -

Attention si vous devez prendre un train entre Paris Montparnasse et Rennes, Nantes et Bordeaux. Un mouvement de grève perturbe en effet le trafic des TGV, jeudi. Conséquence : seuls six TGV sur dix circulent en moyenne.

Ces perturbations varient selon les liaisons. Entre Paris et Rennes par exemple, le trafic est un peu meilleur puisque huit TGV sur dix circulent ce jeudi.

La SNCF, sur son site internet, précise que le trafic sera perturbé jusqu'au dimanche 27 octobre inclus, et conseille aux usagers d'annuler leur voyage.

Les salariés protestent contre un projet de réorganisation

L'appel à la grève, lancé par Sud Rail, concerne le technicentre de Châtillon qui s'occupe de la maintenance des TGV et des Ouigo. "Il y a moins de rames disponibles pour le transport des voyageurs", a expliqué la SNCF à Ouest France, "des TGV doivent donc être supprimés, et d’autres ne comportent qu’une seule rame au lieu de deux initialement prévues". L'entreprise assure essayer "de garder au maximum les trains sur les périodes de pointe pour impacter au minimum les abonnés".

Le syndicat s'oppose à un projet de réorganisation des conditions de travail lié à l'arrivée de la concurrence sur les lignes à grande vitesse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu