Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève à la SNCF : trafic très réduit mardi matin en Isère

mardi 3 avril 2018 à 11:06 - Mis à jour le mardi 3 avril 2018 à 18:06 Par Antonin Kermen, France Bleu Isère

Plus des trois-quarts des conducteurs de la SNCF étaient en grève ce mardi matin, première journée de mobilisation des cheminots. La circulation des trains a été très limitée dans les gares Françaises, notamment à Grenoble.

La grève à la SNCF doit durer jusqu'à la fin du mois de juin
La grève à la SNCF doit durer jusqu'à la fin du mois de juin © Maxppp -

Grenoble, France

Depuis plusieurs jours, la direction de la SNCF comme les syndicats annonçaient une forte mobilisation des cheminots, pour la première journée de grève contre la réforme de l’entreprise et du statut des cheminots, et la circulation a bien été très réduite ce mardi matin en gare de Grenoble. Entre 6h30 et 9h30, seuls trois trains et cinq bus de la SNCF étaient au départ, à peine plus à l’arrivée.

Trois trains et cinq bus au départ en trois heures mardi matin à Grenoble - Radio France
Trois trains et cinq bus au départ en trois heures mardi matin à Grenoble © Radio France - Antonin Kermen

"On est censé faire comment ?" - Une voyageuse 

Malgré une mobilisation annoncée très en amont, certains usagers sont tombés des nues en arrivant en gare. "Je ne savais pas que c’était à ce point-là" avance le père d’une lycéenne devant aller à Chambéry. "on est censé faire comment si on n’a pas de voiture ?" ajoute la jeune fille. Un peu plus tard, Manon, s’inquiète elle pour une épreuve qu’elle doit passer à Voiron dans le cadre de son bac pro : "Je me suis renseigné, mon train était affiché, mais il n’y est pas finalement". 

Un train en gare de de Grenoble, il n'y en a pas eu beaucoup ce mardi - Maxppp
Un train en gare de de Grenoble, il n'y en a pas eu beaucoup ce mardi © Maxppp - Antonin Kermen

Option bus et covoiturage

La plupart des usagers de la SNCF devant prendre un train se sont organisés en fonction de la grève. Marcelo, partant en formation à Lyon, a opté pour un bus : "Hier j’ai pris le train, mais aujourd’hui le bus", Lisa elle doit aller à Marseille pour prendre un avion : "je viens de trouver un covoiturage" explique la jeune femme, un peu pressée. Et puis il y a aussi les trains qui arrivent, à l’heure, comme le 7h23 venu de Chambéry. Johan en descend : "j’ai réussi, mais j’ai dû partir une heure et demi plus tôt".

D’autres matinées galère en perspective

Cette journée de grève en appelle d’autres. Deux jours de grève, trois jours normaux, deux jours de grève et ainsi de suite, c’est le fonctionnement du mouvement. Autant dire que s’ils ont fait avec les contrariétés d’une journée de grève, les usagers vont devoir avoir les nerfs solides. Johan : "Si je dois venir en voiture mais ça ne coûtera vite très cher et ça ne m’amusera pas". Anne une habituée de la ligne Saint-Marcellin-Grenoble est elle plutôt compréhensive avec les cheminots, pour le moment : "Je comprends la grève. Je la comprends aujourd’hui mais dans trois mois je ne sais pas si je continuerai à la comprendre".

Le calendrier des jours de grève à la sncf en avril, mai et juin - Visactu
Le calendrier des jours de grève à la sncf en avril, mai et juin © Visactu -