Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève à la SNCF : une cagnotte pour soutenir les cheminots bat des records

mercredi 4 avril 2018 à 17:52 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Lancée le 23 mars, une "cagnotte" de soutien aux cheminots en grève a franchi la barre des 200 000 euros récoltés mercredi en milieu d'après-midi.

Manifestation des cheminots à Paris le 3 avril.
Manifestation des cheminots à Paris le 3 avril. © Maxppp - Nicolas Joubert/Wostok Press

Lancée par une trentaine d'intellectuels (sociologue, écrivains, réalisateurs...) une "cagnotte" de soutien aux cheminots grévistes rencontre un franc succès sur Internet. Mise en ligne le 23 mars sur Leetchi, elle a franchi la barre des 210 000 euros récoltés mercredi en fin d'après-midi.

Tout l'argent aux fédérations de cheminots

Sur la page dédiée, l'initiateur du projet, le sociologue Jean-Marc Salmon précise que "tout l’argent déposé sur la cagnotte ira directement, sans intermédiaires, aux fédérations de cheminots" hors frais de transfert. 

Un appel aux dons relayé par un blog hébergé par Mediapart et cosigné, entre autres, par les philosophes Étienne Balibar, Bernard Stiegler, Toni Negri, les cinéastes Robert Guédiguian et Christophe Honoré ou encore les écrivains Annie Ernaux et Laurent Binet. 

"Ils défendent un de nos biens communs "

"Il importe que le mouvement puisse durer" écrivent-ils, car les cheminots grévistes "défendent un de nos biens communs, une entreprise de service public que le gouvernement cherche à transformer en « société anonyme »". Alors que les syndicats et le gouvernement se livrent à une bataille de la communication pour s'assurer le soutien de l'opinion, le succès de la cagnotte témoigne de l'attachement d'une partie des Français à leurs services publics estime Jean-Marc Salmon, interrogé par franceinfo. 

"Je trouve que c'est un indicateur important. Les gens prennent le train, mais ils ont aussi des opinions, ils ne sont pas que des usagers ( ...) a réagi le sociologue "ce qui est frappant, c'est que beaucoup émettent l'idée que les cheminots défendent l'ensemble des services publics en France. Comme s'ils étaient le verrou contre la privatisation des services publics."