Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève chez Air France : 75% des vols assurés le 3 avril

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Dix syndicats d'Air France ont appelé à une grève les 3, 7 avril, 10 et 11 avril, pour réclamer une augmentation générale des salaires.

Air France : grève pour les salaires les 3 et 7 avril, en plus du 30 mars.
Air France : grève pour les salaires les 3 et 7 avril, en plus du 30 mars. © AFP - ERIC PIERMONT

Une grève à Air France a déjà eu lieu ce vendredi, une nouvelle a lieu ce mardi. Dix syndicats ont appelé à la mobilisation les 3, 7, 10 et 11 avril, tous métiers confondus. Ils réclament une augmentation des salaires de 6%.  La direction annonce que 75% des vols seront assurés le 3 avril, et précise que des perturbations et des retards ne sont pas à exclure. 

Dans le détail, la compagnie prévoit d'assurer 70 % de ses vols long-courriers, 67 % de ses vols moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle et 85 % de ses vols court-courriers, Paris-Orly et province. Pas encore de prévisions pour les jours suivants.

"Durcir le rythme"

Cette annonce est tombée le 26 mars, à la veille d'une réunion de négociation entre la direction et les pilotes. "Nous allons durcir le rythme des mouvements" face à une direction qui, "en n'apportant aucune réponse concrète" aux revendications déjà exprimées les 22 février et 23 mars, "campe sur ses positions et cherche la division", indique un communiqué des organisations de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD). 

Une augmentation pour compenser l'inflation

Elles réclament toujours "une augmentation générale de 6% des grilles de salaire afin de rattraper l'inflation" accumulée depuis 2011, date de la dernière augmentation générale, disent-elles. Pour 2018, la direction a décidé d'appliquer unilatéralement une augmentation générale de 1%, en deux temps, couplée à une enveloppe d'augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté...) de 1,4% pour les seuls personnels au sol. 

Les syndicats jugent ces mesures insuffisantes au regard des résultats de l'entreprise et des efforts fournis dans le passé. La grève du 23 mars a été suivie par 18% des salariés et a conduit à l'annulation d'un quart des vols, selon les chiffres de la direction. L'intersyndicale conteste ces données et évoque, dans son communiqué lundi, "plus de 56% des vols impactés au départ des bases"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess