Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève des aiguilleurs à Lyon : la SNCF promet une annulation de seulement 1% des trains

La SNCF a indiqué jeudi 11 juillet que seulement 1% des trains seraient annulés et que les conséquences de la grève des aiguilleurs à Lyon. Le mouvement débute jeudi à 19 heures et se termine samedi à 8 heures. Aucun TGV ne sera annulé.

La ligne TER entre Saint-Étienne et Lyon
La ligne TER entre Saint-Étienne et Lyon © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Lyon, France

La SNCF va remplacer la grande majorité des aiguilleurs grévistes. C'est la conclusion que l'on peut tirer, après que la société a assuré 1% seulement d'annulation des trains pendant la grève. Le préavis a été posé dimanche et ce mouvement serait suivi par 98% des aiguilleurs du nœud ferroviaire lyonnais selon les syndicats, soit une cinquantaine de personnes. En tout, une vingtaine de TER seront annulé sur 1600 annonce la SNCF. Le trafic TGV - et donc les départs en vacances - _"ne sera pas perturbé par la grève_".

Des Saint-Étienne-Lyon et Le Puy-Lyon annulés

En ce qui concerne la Loire et la Haute-Loire, certains trains entre Saint-Étienne et Lyon seront annulés, même chose pour certains trajets entre Le Puy-en-Velay. Le trafic ne sera que peu perturbé car les postes de grévistes sont remplacés, très souvent par des cadres. Les grévistes dénoncent des personnes "pas forcément compétentes" pour le poste-clé d'aiguilleur. Ils demandent en outre un renfort d'effectif au niveau du personnel, raison initiale de leur mouvement de grève.