Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève des contrôleurs à la SNCF, fortes perturbations attendues en Rhône-Alpes

mercredi 17 février 2016 à 16:14 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Trois syndicats appellent à la grève de jeudi soir à lundi matin en Rhône-Alpes, ciblant le week-end de chassé-croisé des vacances d'hiver. En toile de fond : l'avenir des contrôleurs. Ils ne seront plus systématiquement à bord. Première ligne concernée dans la Loire : Saint-Étienne - Montbrison.

Le contrôle devrait se faire principalement sur les quais à partir d'avril.
Le contrôle devrait se faire principalement sur les quais à partir d'avril. © Radio France - Emeline Rochedy

Saint-Étienne, France

Importantes perturbations à SNCF en Rhône-Alpes à partir de ce jeudi 18 heures et tout ce week-end. Les préavis déposés par trois syndicats (CGT, la CFDT et Sud Rail) courent jusqu'à lundi 10 heures. La direction publie ses prévisions de trafic au jour le jour à 16h pour le lendemain..

Les syndicats  dénoncent les conditions de travail des cheminots et des suppressions de postes notamment avec la refonte des modes de contrôle qui devrait à s'appliquer à partir de ce printemps. Dès avril, les contrôleurs interviendraient uniquement à l'embarquement ou à la descente des TGV en gare de Lyon Perrache, Lyon Part-Dieu et Paris-Gare de Lyon.

Demain, il n'y aura plus que le conducteur... Et il ne peut pas être à l'avant et à l'arrière du train en même temps !

Selon la CGT, plus rien ne garantit la présence systématique des contrôleurs à bord des trains. À partir de la fin août, ce serait le cas sur la ligne Saint-Étienne / Montbrison, avant Saint-Étienne / Roanne, puis Firminy / Perrache et enfin Firminy / Ambérieu. Les contrôleurs monteraient en fait d'une gare à l'autre à la manière des contrôleurs des trams. À terme (fin 2017), seules deux lignes disposeraient encore de contrôleurs à bord tout au long du voyage :  Saint-Étienne / Le-Puy-en-Velay et Roanne / Lyon par Tarare.

La CGT estime que ça réduira de moitié le nombre de contrôleurs nécessaires, soit cinquante postes dans la Loire. "Nous ne ferons que du représsif !", s'exclame Sandra Métivier, contrôleuse depuis plus vingt ans et aujourd'hui déléguée syndicale sur Saint-Étienne. "Quand il y a un problème à bord du train, un malaise, une agression, nous sommes le seul interlocuteur. Demain, il n'y aura plus que le conducteur... Et il ne peut pas être à l'avant et à l'arrière du train en même temps !", s'inquiète-t-elle. La CGT craint aussi que l'étape suivante soit l'externalisation du contrôle des billets, une entreprise privée ayant été vue à l’œuvre à Lyon l'été dernier.