Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève du 5 décembre : les Parisiens s'organisent pour se déplacer, les boutiques de vélos sont bondées

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

A 11 jours de la grève du 5 décembre 2019 qui va fortement perturber les transports en commun, les Parisiens sont de plus en plus nombreux à réparer ou à faire réviser leur vélo. Pour les boutiques de réparation de vélos, c'est beaucoup de travail mais c'est aussi une bonne affaire.

Les boutiques de vélos sont bondées, un mois avant la grève du 5 décembre
Les boutiques de vélos sont bondées, un mois avant la grève du 5 décembre © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Paris, France

Les vélos vont être de sortie le jeudi 5 décembre 2019. Les Parisiens anticipent déjà les problèmes de transports de ce jour de grève interprofessionnelle lancée par les syndicats CGT, CFDT, SUD et FO. Pour pouvoir se rendre au travail, les Parisiens sortent leurs vieux vélos des caves pour les faire réviser et réparer. Depuis un mois plusieurs boutiques de vélos sont bondées.

Des carnets de commandes remplis jusqu'au 5 décembre

Depuis un mois, les marchands-réparateurs de vélos ont vu leur carnet de commandes se remplir très rapidement. Dans le 15e arrondissement de Paris, la boutique "L'hirondelle" est complète jusqu'au 5 décembre. "Quand de nouveaux clients arrivent, on est obligé de les refuser", avoue Maxime le responsable du magasin. 

Une demande qui triple

Depuis deux ou trois ans, les grèves et les manifestations à répétition de début décembre, créent pour Maxime une nouvelle période de rush à quelques semaines de Noël. "Si les grèves continuent tous les ans et aux même dates, je vais être obligé d'embaucher des mécaniciens pour les mois de novembre et décembre".

En moyenne, le mécanicien de la boutique répare une vingtaine de vélos par mois. Entre début novembre et début décembre son activité est presque trois fois plus importante. À environ 50 € la révision plus la réparation, le mois de novembre devient très rentable pour la boutique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu