Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Grève SNCF : François Hollande rappelle que "la négociation et le dialogue" sont "préférables au passage en force"

mardi 15 mai 2018 à 10:28 Par Olivier Uguen, France Bleu Périgord

Invité de France Bleu Périgord ce mardi matin, l'ex chef de l'Etat a à nouveau critiqué en pointillé la méthode du gouvernement pour réformer la SNCF. "Si je dois formuler un conseil, je l'ai déjà donné, c'est que la négociation et le dialogue sont préférables au passage en force".

François Hollande
François Hollande © AFP - Jean-Luc Flémal / BELGA MAG / BELGA

François Hollande critique à nouveau la méthode employée par le gouvernement pour réformer la SNCF. En visite à Périgueux où il doit dédicacer son livre "Les leçons du pouvoir" dans l'après-midi, l'ancien président de la République était l'invité de France Bleu Périgord ce mardi matin. "Si je dois formuler un conseil, je l'ai déjà donné, c'est que la négociation et le dialogue sont préférables au passage en force", a-t-il affirmé au sujet de la réforme de la SNCF.

Invité de France 2 le 10 avril dernier, François Hollande avait déjà mis en garde Emmanuel Macron et son gouvernement. Faisant référence à l'échec de la première mouture de la loi El Khomri sous son mandat en 2016, il avait estimé que "chaque fois qu’on conduit une réforme dans la concertation et la négociation, elle est comprise et se passe bien. Chaque fois qu’on veut aller brutalement et vite, sans concertation ni négociation, cela se passe mal".

Accueilli par une délégation de cheminots

En dédicace ce mardi après-midi à la librairie Marbot de Périgueux entre 16h et 18h, l'ancien président de la République devrait être accueilli par une délégation de syndicalistes de la SNCF et de militants de la France Insoumise, qui souhaitent le rencontrer pour lui parler de l'ouverture à la concurrence initiée sous sa présidence.

"Je viens pour évoquer un livre (...). Je ne suis pas dans la vie politique et encore moins dans la vie sociale, mais si une délégation veut me rencontrer, comme d'ailleurs toute autre, j'y suis tout à fait prêt. Je ne peux pas apporter des solutions, ce n'est plus mon rôle, mais je peux écouter", a estimé François Hollande sur France Bleu Périgord.

Avec 27,58 % de grévistes au 9e jour de leur grève "perlée", les syndicats ont réussi lundi à muscler la mobilisation contre la réforme ferroviaire, en lançant en parallèle leur consultation auprès des cheminots sur le projet du gouvernement.

Sur les violences à Gaza : "Il y a péril pour la région"

François Hollande a aussi évoqué les violences en cours au Proche-Orient, à Gaza, où 59 Palestiniens qui manifestaient contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem ont été tués depuis lundi. "Il y a péril pour la région", a-t-il estimé, dénonçant une situation que "Donald Trump a produit".