Transports

Grève SNCF : peu de perturbations en Picardie

Par Rosalie Lafarge, France Bleu Picardie mercredi 1 février 2017 à 19:29

La gare d'Amiens
La gare d'Amiens © Radio France - Rosalie Lafarge

Une nouvelle grève SNCF débute ce mercredi à 18h. Le préavis court jusqu'à ce vendredi 8h. Mais la mobilisation, à l'appel de la CGT, ne devrait pas créer beaucoup de perturbations sur le réseau ferroviaire picard.

La nouvelle grève à la SNCF ne devrait créer que peu de perturbations sur le réseau ferroviaire français. C'est la même chose en Picardie.

Les prévisions de circulation

  • TGV : circulation normale
  • TER : circulation normale
  • Intercités : circulation normale sauf Paris - Saint Quentin - Maubeuge > 2 trains sur 5

Salaires et conditions de travail

La CGT Cheminots est à l'origine du mouvement. Elle dénonce le gel des salaires et la baisse des effectifs. Cette année, d'après le syndicat, plus de 1.200 postes devraient disparaître à la SNCF, dont au moins une trentaine en Picardie. Pour le secrétaire général de la CGT Cheminots - Picardie, on atteint un point de non retour. "Tous les jours, les usagers se plaignent car on est en train de casser le service public, explique Christophe Lecomte. Les salaires n'augmentent pas, les déroulements de carrière se font au niveau minimum, le climat est très difficile".

"Les cheminots nous font remonter de plus en plus de difficultés" - Christophe Lecomte, CGT Cheminots - Picardie

"Les suppressions de postes augmentent la charge de travail des agents et cela génère de la souffrance, poursuit le secrétaire général de la CGT Cheminots - Picardie. Les cheminots ont le sentiment de ne pas pouvoir faire correctement leur métier car ils sont surchargés de travail. Et dès qu'on est sous la pression des objectifs et de la rentabilité, il y a un risque de passer à côté de certaines choses, qui peuvent être liées à la sécurité", reconnaît-il.

Des revendications "recevables" pour la FNAUT

Des revendications que peut comprendre la FNAUT, la fédération nationale des associations d'usagers des transports. Mais elle ne valide pas le mode d'action. "Certaines demandes sont recevables, admet Christiane Dupart, la présidente de la FNAUT dans les Hauts de France, car effectivement les conditions de transports se dégradent à cause du manque de conducteur et des problèmes de maintenance, donc il y a un souci de personnel".

"Mais le mode d'action est très problématique pour les usagers, poursuit-elle. Cela concerne surtout les usagers du quotidien, ces salariés qui ont besoin de se déplacer tous les jours pour aller travailler. Et souvent, ce sont les plus fragiles, ceux qui n'ont pas d'autre moyen de transport, qui risquent d'avoir des difficultés avec leurs entreprises", assure Christiane Dupart.

Ce n'est pas le cas au niveau national, mais à Amiens, Sud et FO soutiennent l'appel à la grève de la CGT.

Peu de perturbations attendues par la SNCF en Picardie - Radio France
Peu de perturbations attendues par la SNCF en Picardie © Radio France - Eric Turpin