Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grève SNCF : une aubaine pour les cars lowcost

mardi 3 avril 2018 à 18:58 Par Manon Vautier-Chollet, France Bleu Loire Océan

La grève SNCF a débuté mardi, jour où quasiment aucun train n'a circulé en Loire-Atlantique. Certains voyageurs choisissent de prendre les cars lowcost, souvent presque complets, une aubaine pour les compagnies.

De nombreuses personnes choisissent le car pour voyager pendant la grève.
De nombreuses personnes choisissent le car pour voyager pendant la grève. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

En Pays de la Loire très peu de trains ont circulé mardi, premier jour de la grève SCNF. Mercredi on prévoit 1 TER sur 5 et 1 TGV sur 7 en moyenne. De nombreux clients de la SNCF ont opté pour d'autres moyens de transport pendant la grève.

Je ne regrette pas du tout mon choix. Je n'ai payé que huit euros

Le covoiturage ou les voitures de location sont une solution, tout comme les car lowcost Flixbus, Ouibus ou Isiline, pris d'assaut. Mercredi par exemple, trois des quatre trajets Flixbus de la journée entre Paris et Nantes sont complets.

Mercredi il ne restait plus qu'un trajet Flixbus Paris-Nantes de disponible. - Radio France
Mercredi il ne restait plus qu'un trajet Flixbus Paris-Nantes de disponible. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Certains clients, qui découvrent ce service, sont très satisfaits. C'est le cas de Véronique, qui a fait Nantes-Angers avec Isilines : "Je ne regrette pas du tout mon choix ! Les cars sont très confortables et je n'ai payé que huit euros." Même sentiment pour Évelyne et sa mère, qui ont elles fait Nantes-Bordeaux en Ouibus. "On a trouvé ces offres en cherchant sur internet. C'est génial, confortable et pas cher." Elles assurent reprendre le car pour partir en vacances, même sans la grève.

Cependant pour les personnes qui travaillent, ça n'est pas le même enthousiasme. Les trajets en bus sont longs et ne correspondent pas forcément aux horaires de travail, impossible donc pour eux d’imaginer cette solution.